Affaire Maëlys et Arthur Noyer: les enquêteurs intrigués par la bisexualité présumée de Nordahl Lelandais

Affaire Maëlys et Arthur Noyer: les enquêteurs intrigués par la bisexualité présumée de Nordahl Lelandais

Publié le :

Dimanche 04 Février 2018 - 11:32

Mise à jour :

Dimanche 04 Février 2018 - 11:39
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les hommes chargés d'enquêter sur la mort d'Arthur Noyer se penchent sur la bisexualité probable de Nordahl Lelandais qui surfait sur des sites de rencontres gays. Des similitudes troublantes apparaissent entre un témoignage et le scénario de la disparition du jeune militaire.

Depuis le début de l'enquête sur la disparition de Maëlys, puis ensuite sur celle d'Arthur Noyer, les enquêteurs et les médias s'intéressent à la vie intime du principal suspect (toujours présumé innocent) dans les deux affaires, Nordahl Lelandais. L'ancien militaire de 34 ans est régulièrement présenté comme un séducteur ayant alterné entre des histoires durables avec des femmes le décrivant comme "doux", et d'autres plus furtives, se terminant parfois mal.

Mais les gendarmes fouillant dans le passé de l'ancien maître-chien en sont maintenant persuadés: Nordahl Lelandais est bisexuel. Le trentenaire surfait en effet régulièrement sur des sites de rencontres homosexuelles, sous différents pseudonymes, laissant entendre qu'outre les femmes, le suspect n'était pas non plus indifférent aux hommes, ce que son entourage semble ignorer.

Aller plus loin: Violence, manipulation et vidéos porno: les ex-compagnes de Nordahl L. dressent un portrait sombre du suspect

En quoi cependant les tendances homosexuelles du suspect peuvent-elles intéresser l'enquête? Selon une information du Dauphiné libéré, un homme s'est présenté à une gendarmerie des Yvelines pour livrer un témoignage crédible: l'individu, un militaire lui aussi, a été approché par Nordahl Lelandais qui lui a fait des avances sexuelles. Détail troublant et intéressant pour les enquêteurs: cette rencontre s'est déroulée dans une boîte de nuit de Chambéry. Face au refus Nordahl Lelandais aurait ensuite suivi le témoin en voiture jusqu'à une aire d'autoroute où il aurait réitéré sa proposition, sans succès.

Ce qui trouble le plus les enquêteurs dans ce témoignage (qui n'évoque d'ailleurs aucune violence particulière) c'est la ressemblance avec certains éléments de la disparition d'Arthur Noyer. Le jeune soldat stationné dans l'agglomération de Chambéry sortait lui aussi d'une boîte de nuit, visiblement ivre, et a marché dans les rues de la préfecture de Savoie avant de monter dans un véhicule comme le prouve ses bornages téléphoniques montrant l'accélération de sa vitesse de déplacement.

Lire aussi: Disparition de Maëlys: 5 mois ont passé, Nordahl Lelandais toujours au centre des suspicions

Mis en examen dans cette affaire, Nordahl Lelandais nie avoir rencontré Arthur Noyer cette nuit d'avril 2017. S'il admet sa présence à Chambéry puis à Saint-Baldoph aux mêmes heures que la victime, il affirme ne pas avoir transporté le jeune homme. Aucune trace ADN pouvant confondre le suspect n'a été retrouvée sur les ossements d'Arthur Noyer découverts en septembre 2017 puis en janvier 2018.

Les enquêteurs vont chercher maintenant à contacter les partenaires homosexuels qu'aurait pu rencontrer Nordahl Lelandais sur ces sites, afin d'affiner le profil psychologique de l'ancien militaire. Et vérifier également si l'une de ces rencontres d'un soir pourrait être l'un des disparus pour lesquels la piste Lelandais est évoquée.

Les enquêteurs se penchent sur la vie intime de Nordahl Lelandais qu'ils pensent bisexuel.


Commentaires

-