Pourquoi le nombre de cartes grises pour voitures de collection explose?

Pourquoi le nombre de cartes grises pour voitures de collection explose?

Publié le 20/01/2020 à 06:59 - Mise à jour le 22/01/2020 à 11:46
France Soir
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Le nombre de demandes annuelles d’immatriculation de voitures de collection a été multiplié par 5 en quelques années et la tendance ne semble pas s’inverser. Pourquoi cet engouement pour des véhicules anciens ?

En 2019, on a enregistré plus de 46.000 demandes de passage de véhicules à l’état de voitures de collection dans l’Hexagone, une demande multipliée par près de 5 en moins de dix ans. Et la tendance ne devrait pas s’inverser, puisque les spécialistes estiment que 2020 devrait permettre de voir s’ajouter plus de 40.000 demandes d'homogation.

 

À lire aussi: A 8 ans, il pique la voiture de sa mère et roule à 140 km/h sur l'autoroute

 

Voitures de notre enfance 

La Fédération française des véhicules d’époque (FFVE) confirme ce constat et cet engouement pour les véhicules de plus de 30 ans (durée à partir de laquelle la voiture peut être considérée comme étant de collection). Les passionnés de ces "voitures de notre enfance" à l'odeur et aux vibrations si particulières constituent toujours la grande partie des propriétaires de ce type de véhicules. Mais d’autres avantages expliquent cette explosion des demandes.

 

Les avantages de faire immatriculer une voiture de collection

 

Le cout de l’attestation (60 € pour un véhicule, 30 € pour un deux-roues) reste modique, et une voiture de collection n’est soumise au contrôle technique que tous les 5 ans au lieu des traditionnelles deux années pour une voiture plus récente. Un atout incontestable à une époque, où les règles de ce contrôle deviennent de plus en plus sévères et exigeantes. Les voitures, datant d’avant 1960, ne sont même plus soumises à un contrôle de ce type. Par ailleurs les polices d'assuranse sont souvent moins chères, car statistiquement, elles sont très peu accidentogènes. Elles roulent plus lentement et leurs conducteurs conduisent avec beaucoup de prudence leur bel objet chouchouté.

Ces véhicules de collection peuvent, en outre, circuler dans les zones à circulation restreinte (ZCR), sans se soucier de leur vignette Crit’Air. Une autorisation, qui est essentielle pour certains, et qui a été accordée jusqu’au 31 décembre 2020. C’est une des raisons, qui pousse la FFVE a demander un signe distinctif pour reconnaitre d’un seul coup d’œil ces voitures de collection, comme l’ajout d’un C sur les plaques d’immatriculation.

À lire aussi: Comment trouver des aides pour acheter une voiture " propre"?

À lire aussi: Grenoble: à 15 ans et à contresens sur l'autoroute, il percute une voiture de police

 

 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Citroën Ami 6, la voiture la plus vendue en France en 1966

Fil d'actualités Tendances éco