Concurrence: Vestager appelle Londres à respecter les règles après le Brexit

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Concurrence: Vestager appelle Londres à respecter les règles après le Brexit

Publié le 20/11/2018 à 16:05 - Mise à jour à 16:06
© JOHN THYS / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Bruxelles

-A +A

Les 27 veilleront à ce que le Royaume-Uni respecte les règles de l'UE en matière de commerce et de concurrence dans ses relations avec eux après le Brexit, a déclaré mardi la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager dans un entretien à l'AFP.

Mme Vestager a déclaré que ses équipes avaient travaillé "très étroitement" avec le négociateur de l'UE sur le Brexit, Michel Barnier, sur cette question.

"L'économie britannique sera intégrée à celles des autres pays européens et c'est pourquoi il est si important d'avoir des conditions de concurrence équitables", a-t-elle dit.

"Le Royaume-Uni ne sera peut-être pas membre (de l'UE), bien sûr, mais il ne s'éloigne pas de milliers de kilomètres et il ne devient pas une autre nation, il continue de faire partie de l'Europe d'une manière ou d'une autre ", a-t-elle dit.

Selon la commissaire danoise, ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne le "filet de sécurité" (ou "backstop") à la frontière irlandaise, le sujet le plus sensible des négociations, qui consiste à empêcher une frontière visible entre l'Irlande, pays membre de l'UE, et l'Irlande du Nord, qui restera sous contrôle britannique après le divorce.

Dans leur projet d'accord, l'UE et Londres ont convenu que le Royaume-Uni devait respecter les engagements en matière de concurrence et d'aides d'État, ainsi que les normes environnementales et fiscales si ce "filet de sécurité" devait être mis en place, faute de meilleur accord négocié sur le sujet.

"Vous pouvez voir ce que nous voulons dans le projet d'accord: nous avons besoin de règles du jeu équitables en matière d'aides d'État et d'abus de position dominante, parce que nous sommes si intégrés", a déclaré Mme Vestager.

Elle a par ailleurs insisté sur le fait que le Royaume-Uni avait "une très forte culture de la concurrence" et elle "pense qu'elle la maintiendra".

Cette expertise "est l'une des choses qu'ils ont apportées lorsqu'ils sont entrés dans l'UE il y a 43 ans", a-t-elle ajouté.

Auteur(s): Par AFP - Bruxelles


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager, lors d'une interview à Bruxelles, le 20 novembre 2018

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-