8 mars: Le Pen défend la "sécurité" des femmes face notamment à l'islam radical

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

8 mars: Le Pen défend la "sécurité" des femmes face notamment à l'islam radical

Publié le 08/03/2021 à 12:15 - Mise à jour à 16:26
© Thomas SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Marine Le Pen a estimé lundi, journée internationale des droits des femmes, que leur "liberté" passait par "leur sécurité partout", tandis que des cadres du RN ont appelé à combattre l'islam radical et salué le vote en Suisse de l'interdiction de se dissimuler le visage, comme avec le voile intégral.

"Je refuse la fatalité de voir un foyer ou l’espace public devenir des lieux d’angoisse, de peur, d’intimidation ou de violence pour les femmes de mon pays. La liberté des femmes passe par leur sécurité partout", a tweeté la présidente du Rassemblement national.

Le porte-parole du RN Sébastien Chenu a estimé sur Twitter "qu'en cette journée des droits des femmes, la décision démocratique des Suisses de refuser le port de la burqa (était) une véritable avancée pour la liberté des femmes", rappelant que le RN proposait d'interdire le port du voile, "symbole de la soumission de la femme" à ses yeux, dans tout l'espace public.

"Alors que la montée du fondamentalisme islamiste menace nos libertés et celles des femmes, nous devons aujourd'hui réaffirmer notre volonté de nous battre à leurs côtés", a abondé sur le même réseau social le vice-président du RN et maire d'Hénin-Beaumont Steeve Briois.

"Face à l’islamisme radical notre combat doit être plus fort que jamais", a renchéri le maire de Fréjus et membre du bureau exécutif du RN David Rachline, avec le hashtag #journéeinternationaledesdroitsdesfemmes.

Les Suisses ont voté dimanche à une courte majorité en faveur de l'interdiction de se dissimuler le visage, un signal contre l'islam radical selon ses partisans, une initiative xénophobe et sexiste pour les autres. Le texte état initialement proposé par le parti populiste de droite UDC.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, le 29 janvier 2021 à Nanterre

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-