Frais des députés: large feu vert du bureau de l'Assemblée à de nouvelles règles

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Frais des députés: large feu vert du bureau de l'Assemblée à de nouvelles règles

Publié le 29/11/2017 à 14:43 - Mise à jour à 14:45
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Le bureau de l'Assemblée a donné mercredi un large feu vert à de nouvelles règles pour les frais de mandat, fixés dans une liste et soumis à justificatifs sur la quasi-totalité, avec un contrôle aléatoire de 120 députés par an.

Les 22 membres du bureau ont adopté à une très large majorité, les trois questeurs s'abstenant, la liste des frais autorisés et interdits, ainsi que les modalités de contrôle par la déontologue, et de sanction par le bureau.

L’Assemblée nationale se dote "du dispositif le plus complet à ce jour, qui encadre le périmètre des frais de mandat des députés et organise leur contrôle", a salué la présidence dans un communiqué. Le montant mensuel de l’avance sur frais de mandat reste fixé à 5.373 euros.

Sur cette enveloppe, les députés disposeront d'une somme de 600 euros par mois pour des dépenses sans justificatifs. L'objectif est d'avoir une "souplesse", par exemple lorsqu'ils font des dépenses en liquide lors d'une fête de village dans leur circonscription, selon des membres du bureau.

En application des lois de moralisation, l'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), enveloppe jusqu'alors quasi libre dans son usage, doit être remplacée au 1er janvier par ce nouveau dispositif.

Dans les dépenses autorisées, figurent notamment "les frais liées à l'exercice du mandat: permanences, communication, transport...", selon un membre du bureau.

Parmi les dépenses interdites figurent "tout financement, direct ou indirect, d’un parti politique; l’achat d’un bien immobilier ou la location d’un bien immobilier dont le député, son conjoint, ses ascendants ou descendants sont propriétaires; toute dépense déduite du revenu imposable, par ailleurs déclarée au titre de l’impôt sur le revenu", a indiqué la présidence dans un communiqué.

Ont aussi été exclus notamment les frais de garde, selon un élu.

Le bureau a prévu "une clause de rendez-vous" pour revoir la liste des frais concernés, "au plus tard dans un an".

Marie Guévenoux (LREM) a défendu devant la presse des "décisions extrêmement importantes", comme les dépenses désormais accompagnées de justificatifs, et "un contrôle qui porterait sur 120 députés par an, de façon à ce que quasiment l'ensemble des députés puissent être contrôlés sur la législature".

Auparavant, "il y avait très peu de contrôles, peu de justificatifs, une simple déclaration sur l'honneur", a-t-elle souligné, saluant une "clarification".

Le MoDem Sylvain Waserman a vanté une décision "volontariste, et en rupture par rapport à des années de pratiques antérieures".

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-