Retraites: Fesneau s'oppose aussi à Le Maire

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Retraites: Fesneau s'oppose aussi à Le Maire

Publié le 30/11/2020 à 09:16 - Mise à jour à 13:28
© ludovic MARIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

La question de la réforme des retraites divise ouvertement le gouvernement et la majorité: le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau s'est opposé lundi, comme sa collègue Elisabeth Borne, à son homologue de l'Economie Bruno Le Maire pour lequel ce dossier est une "priorité absolue".

Le patron de LREM, Stanislas Guerini, a souhaité en revanche sur RTL "avancer d’ici la fin du quinquennat" sur ce "chantier essentiel".

"Il me semble qu'il faut mettre les choses dans l'ordre dans lequel elles ont été prévues", a fustigé M. Fesneau sur France Inter.

"La priorité absolue du gouvernement, c'est de régler la crise sanitaire, (...) c'est de faire en sorte que les gens puissent sortir de la précarité dans laquelle ils sont en train de s'enfoncer du fait de cette crise sanitaire et sociale. C'est ça la priorité, c'est pas autre chose", a expliqué le ministre (Modem).

"Le Premier ministre a indiqué une méthode qui est de mettre ça sur la table des partenaires sociaux, il faut faire confiance aux partenaires sociaux", a-t-il rappelé.

Dans le journal Le Parisien dimanche, M. Le Maire a dit avoir "la conviction forte" que la réforme des retraites doit être "la priorité absolue" pour rembourser la dette du Covid.

"La priorité absolue, c'est de sortir de la crise sanitaire, économique, sociale, de protéger les emplois, c'est l'avis unanime des partenaires sociaux", a répondu la ministre du Travail Elisabeth Borne lors de l'émission "Dimanche en politique" sur France 3.

Autre point de désaccord entre M. Fesneau et Mme Borne d'un côté, M. Le Maire de l'autre, le sens de la réforme.

"La réforme des retraites, telle qu'elle avait été posée, c'était une réforme qui vise à avoir plus de justice, et l'angler sur la question budgétaire ne me paraît à ce stade pas la question", a regretté M. Fesneau.

Pour M. Guerini, "il ne faut pas abandonner notre ambition de transformation du pays" et, alors que dans la crise actuelle les emplois précaires font partie des "grands perdants du système", il faut faire cette réforme "pour eux, pour la justice sociale". "Il faut aller au bout de ce chantier", a-t-il plaidé, en invitant à "reprendre la concertation, le dialogue social".

"Je ne sais pas si elle est indispensable en ce moment, ce qui est certain, c'est qu'en tout cas on ne peut pas donner le sentiment que la réforme doit s'interrompre parce qu'il y a une crise sanitaire et malheureusement un risque de crise économique", a réagi la porte-parole de LREM Aurore Bergé sur Europe 1.

Face à ce débat relancé, la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a appelé le gouvernement à "dire la vérité aux Français": "Dans le contexte actuel, qu'est-ce qui peut sérieusement justifier que la réforme des retraites soit une +priorité absolue+?! Bruno Le Maire, qui exige cela de vous? La Commission en contrepartie du plan de relance?", a-t-elle interrogé dans un tweet.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les ministres des Relations avec le Parlement Marc Fesneau (G) et de l'Economie Bruno Le Maire le 29 mai 2019 à Paris

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-