Suppressions de postes chez Sanofi: grève des salariés près de Lyon

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Suppressions de postes chez Sanofi: grève des salariés près de Lyon

Publié le 19/01/2021 à 14:32 - Mise à jour à 18:48
© JEFF PACHOUD / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Marcy l'Étoile

-A +A

"Avant un vaccin, ils pensent à faire du fric", lance mardi un délégué CGT de Sanofi devant le site en grève de Marcy-l'Etoile, près de Lyon, où quelque 200 salariés se sont rassemblés pour protester contre des suppressions de postes.

Ce plan de départ confirmé lundi par le géant pharmaceutique prévoit notamment 400 suppressions de postes dans la branche en Recherche et Développement (R&D).

"On n'a rien à attendre de la direction. Avant de faire un vaccin, ils pensent à faire du fric. L'ADN de Sanofi, c'est donner de l'argent à ses actionnaires, c'est toujours faire plus", déplore Tristan Teyssier, délégué CGT, interrogé par l'AFP. "Rien à attendre non plus de l'État, on a vu Macron sur le site, mais il était aux petits soins de la direction".

Réduire les effectifs, "c'est quand même lamentable pour un groupe comme Sanofi (...). Je pense que ça a choqué plein de monde, c'est 400 suppressions de postes dans la recherche, alors qu'on a besoin de chercheurs", poursuit ce technicien de maintenance.

Marcy-l’Étoile, qui compte 3.300 employés en CDI et 5.000 en comptant tous les précaires et prestataires, produit des vaccins -celui de Sanofi-Pasteur contre le Covid-19 ne sera disponible qu'à la fin de l'année- et c'est l'un des plus importants sites de R&D du groupe. La CGT a évalué mardi le nombre de grévistes à 300.

"On continue à démanteler la recherche et développement en France et ensuite on s'étonnera qu'on n'ait pas de vaccin ou de médicaments à mettre sur le marché français et mondial. C'est quand même assez paradoxal. Tout ça pour faire des économies", renchérit Brahim Aniba, technicien de contrôle, délégué FO.

Le mouvement de grève à l'appel de l'intersyndicale (CFTC exceptée) ne sera pas reconduit mercredi à Marcy-L'Etoile, mais les syndicats doivent se réunir à la mi-journée avec les salariés. "Il y aura sûrement une suite", a commenté M. Teyssier à l'AFP.

"Ce que l'on demande, c'est une répartition de la richesse juste pour tout le monde, une récompense des efforts faits depuis des années, entre les gens qui étaient sur site durant la période Covid, les gens qui étaient aussi en télétravail", relève Thierry Legrand, élu CFDT, responsable de flux.

Les 400 suppressions de postes en R&D correspondent "à ce qui a été annoncé en juin", avait indiqué lundi à l'AFP Olivier Bogillot, le président France de Sanofi.

Sanofi avait annoncé l'an dernier la suppression de 1.700 emplois en Europe, dont un millier en France, correspondant à la stratégie mise en place par le nouveau patron du groupe, Paul Hudson.

Auteur(s): Par AFP - Marcy l'Étoile


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des salariés du site Sanofi Pasteur manifestent contre la suppression de postes, le 19 janvier 2021 à Marcy-l'Etoile, près de Lyon

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-