Une fête clandestine de 150 personnes interrompue par les gendarmes près d'Aix-en-Provence

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une fête clandestine de 150 personnes interrompue par les gendarmes près d'Aix-en-Provence

Publié le 04/04/2021 à 11:10 - Mise à jour à 11:30
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Marseille
-A +A

Environ 150 personnes rassemblées pour une fête clandestine dans un hangar désaffecté de Fuveau (Bouches-du-Rhône), près d'Aix-en-Provence, ont été interrompues et certaines verbalisées samedi soir, à la veille d'un nouveau confinement national, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Les gendarmes ont été prévenus en début de soirée, vers 19H00, par des riverains, alertés par une circulation anormale de véhicules vers un bâtiment désaffecté et squatté depuis plusieurs mois.

"A l'arrivée de la patrouille, un volume de 150 personnes était estimé sur les lieux", ajoute la gendarmerie.

Les gendarmes ont bouclé la zone pour interdire l'accès du site aux nouveaux véhicules qui affluaient, et ont verbalisé une quinzaine de personnes "pour non-respect du couvre-feu".

Ensuite, l'électricité sur le site, "assurée par des branchements illégaux", a été coupée par les forces de l'ordre vers 00h30.

"Les fêtards ont passé la nuit dans leurs véhicules ou dans des tentes de fortune installés sur un champ à l'extérieur", a précisé la gendarmerie à l'AFP.

Dimanche matin, les trois accès au site continuaient de faire l'objet de contrôle, les gendarmes étant appuyés par une équipe cynophile de détection de stupéfiants. En fin de matinée dimanche, "plusieurs dizaines d'infraction" aux règles sanitaires ont été relevées.

Auteur(s): Par AFP - Marseille

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Environ 150 personnes rassemblées pour une fête clandestine dans un hangar désaffecté de Fuveau (Bouches-du-Rhône), près d'Aix-en-Provence, ont été interrompues et certaines verbal

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-