17 novembre: "Une colère légitime" pour Corbière et Quatennens

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

17 novembre: "Une colère légitime" pour Corbière et Quatennens

Publié le 08/11/2018 à 12:29 - Mise à jour à 23:12
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Les députés LFI Alexis Corbière et Adrien Quatennens ont apporté jeudi leur soutien à la mobilisation contre la hausse des prix du carburant du 17 novembre qui exprime une "colère légitime", se disant prêts à y prendre part tout en mettant en garde contre toute "récupération politique".

"En tant que mouvement constitué nous n'allons pas lancer d'appel pour ne pas contribuer à cette récupération politique mais évidemment nous sommes en accord avec les mots d'ordre", a expliqué le député du Nord Adrien Quatennens sur France Inter.

"A titre personnel si je suis disponible et qu'il y a une mobilisation près de chez moi, évidemment j'irai", a-t-il ajouté.

"Le 17 novembre, si c'est un succès, moi je dis bravo!", a lancé sur Europe 1 le député de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière, qui ne veut pas faire "le cadeau au pouvoir en place de dire que parce que des gens d'extrême droite appellent aussi à manifester il ne faut pas y aller".

"Les initiateurs de cet appel citoyen ne veulent pas de récupération politique et on respecte leur demande", a souligné M. Corbière, prêt lui aussi à participer à un rassemblement dans sa circonscription, mais "de manière discrète".

Le mécontentement contre la hausse des taxes sur les carburants est monté en puissance ces dernières semaines avec des pétitions rassemblant des centaines de milliers de signatures et un appel à bloquer les routes le 17 novembre, soutenu très vite par des élus du Rassemblement national et de Debout la France.

Alexis Corbière a dénoncé la "manière pseudo-écolo" dont le gouvernement présente cette hausse, "une honte, parce que sur les milliards qui vont être gagnés, il n'y en a qu'un seul qui est consacré aujourd'hui à la transition écologique".

Il a souligné que dans le programme pour la présidentielle de 2017 de Jean-Luc Mélenchon figurait la modification de la fiscalité sur le diesel, mais pour "les flottes d'entreprises", pas pour "le petit particulier".

"Quand on mène comme nous le combat écologiste il faut faire cette démonstration que le combat écologiste se mènera nécessairement avec la majeure partie de nos concitoyens qui sont les plus modestes notamment", a défendu M. Quatennens.

Lors de son meeting à Lille le 30 octobre, Jean-Luc Mélenchon avait estimé que la "colère" contre la hausse des carburants était "juste et digne", tout en précisant que "les Insoumis ne vont pas appeler au 17 novembre", car "toute récupération politique peut être contre-productive".

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Adrien Quatennens et Alexis Corbière en octobre 2017 à Paris

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-