Quatennens (LFI): la "démocrature" "remet en cause l'Etat de droit"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Quatennens (LFI): la "démocrature" "remet en cause l'Etat de droit"

Publié le 26/09/2017 à 13:48 - Mise à jour à 14:15
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le député de la France insoumise Adrien Quatennens a défini mardi comme une "remise en cause de l'État de droit" le concept de "démocrature", évoqué lundi par son collègue député LFI Ugo Bernalicis pour qualifier la politique du gouvernement.

"Cela veut dire que l'on met des mesures qui sont exceptionnelles dans le droit commun, qui viennent le transformer et bouleverser sa nature en tant que telle", a estimé M. Quattenens sur Europe 1.

"Cela veut dire une démocratie qui tend de plus en plus à une remise en cause de l'État de droit", a-t-il poursuivi, dénonçant "un pli autoritaire, une surenchère sécuritaire". Il a toutefois refusé de prononcer le mot de "dictature", une composante du mot-valise: "démocrature".

Le député Ugo Bernalicis avait utilisé ce terme la veille à l'Assemblée nationale. "Nous voilà donc dans la +démocrature+, ce glissement silencieux de la démocratie vers la dictature", s'était-il exclamé au premier jour de la session extraordinaire consacré au projet de loi antiterroriste du gouvernement.

Ce texte doit permettre selon ce dernier "une sortie maîtrisée de l'état d'urgence" en vigueur depuis les attentats du 13 novembre 2015 et prolongé une sixième fois en juillet jusqu'à fin octobre.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le député de la France insoumise Adrien Quatennens, le 2 août 2017 à Paris

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-