Covid-19 : Raoult coupable d'avoir vanté un traitement sans "aucune donnée confirmée", selon l'Ordre des médecins

Covid-19 : Raoult coupable d'avoir vanté un traitement sans "aucune donnée confirmée", selon l'Ordre des médecins

Publié le 07/12/2021 à 11:23 - Mise à jour à 12:16
© Christophe SIMON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Bordeaux

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La Chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine a infligé un blâme au professeur Didier Raoult pour avoir communiqué "des informations qui ne s'appuyaient sur aucune donnée confirmée" en promouvant l'hydroxychloroquine comme traitement contre le Covid-19, a-t-elle justifié dans sa décision transmise mardi à l'AFP.

La Chambre avait adressé vendredi un blâme à l'infectiologue marseillais sans rendre publiques jusqu'ici les motivations de cette sanction.

Elle n'a en revanche pas retenu les accusations de "charlatanisme" et de prises de "risque injustifié" pour avoir prescrit ce traitement à des patients, malgré son absence d’effet prouvé.

"Le professeur Raoult a, au travers de différents médias et notamment sa propre chaîne au sein du média YouTube, donné des informations qui ne s'appuyaient sur aucune donnée confirmée, sans faire preuve de la prudence nécessaire alors qu'ont existé très rapidement de profondes incertitudes sur les traitements appropriés au Covid-19", a détaillé l'instance basée à Bordeaux, où l'audience avait été dépaysée loin de Marseille.

La chambre considère ainsi que le directeur de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU) de Marseille a enfreint l'article 13 du code de déontologie, qui oblige les médecins à communiquer avec "prudence" auprès du grand public et sur la base de "données" scientifiques "confirmées".

La chambre retient également que Didier Raoult a "divulgué dans les milieux médicaux un procédé nouveau de traitement insuffisamment éprouvé" sans les "réserves qui s'imposaient".

Il a aussi "manqué à son devoir de bonne confraternité" en s'exprimant "de manière peu correcte, discourtoise, voire agressive" à l'encontre d'autres médecins, ajoute la chambre, dont le blâme, infligé vendredi à l'infectiologue marseillais, est susceptible d'appel.

En revanche, l'instance n'a pas retenu les accusations de "charlatanisme" et jugé que le "Pr Raoult n'a fait courir à ses patients aucun risque injustifié en prescrivant l'hydroxychloroquine aux doses habituellement préconisées".

Une "victoire" selon l'avocat de Didier Raoult, Me Fabrice Di Vizio, qui se "satisfait" de cette décision.

"L’accusation majeure dans ce dossier, et c’est quand même pas rien, c'est qu’il avait tué des patients" et la chambre considère qu'"il n'a fait courir à ses patients aucun risque injustifié", a souligné Me Di Vizio auprès de l'AFP.

Le professeur Raoult était poursuivi par l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône, puis par le Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom), qui lui reprochaient d'avoir enfreint plusieurs articles au code de déontologie médicale, en promouvant et prescrivant un traitement à base d'hydroxychloroquine contre le Covid-19, malgré son absence d'effet prouvé aujourd'hui encore.

Le Cnom doit se réunir jeudi pour discuter d'un "éventuel appel", a indiqué mardi son service de presse à l’AFP, sans faire de commentaire supplémentaire.

Le professeur Raoult est à la retraite depuis le 31 août comme professeur d'université praticien hospitalier et devrait quitter dans quelques mois la direction de l'IHU.

Auteur(s): Par AFP - Bordeaux

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le professeur Didier Raoult lors d'une conférence de presse à Marseille, le 27 août 2020

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-