Attentats : Brigitte Bardot accusée d'amalgame après un tweet polémique

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 01 août 2016 - 16:45
Image
Brigitte Bardot
Crédits
©Reuters/ François Lenoir
Brigitte Bardot a créé la polémique vendredi sur Twitter en comparant les victimes des attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray aux moutons sacrifiés lors de l'Aïd el-Kébir.
©Reuters/ François Lenoir
Brigitte Bardot n'a pas la langue dans sa poche et a pour habitude d'exprimer ses opinions politiques. Elle a publié vendredi un message sur Twitter comparant les victimes des récents attentats sur le sol français aux moutons sacrifiés pendant la fête musulmane de l'Aïd el-Kébir.

Brigitte Bardot a réagi aux récents attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray sur son compte Twitter. Vendredi 29 l'actrice a publié un tweet disant: "Attentats: J'ai mal au coeur, à tous mes coeurs. Je vomis ces terroristes islamistes. Stop à "l'Aïd el-Kébir humain"!".

Par cette phrase, Brigitte Bardot compare les attentats qui ont eu lieu sur le sol français au rituel musulman du sacrifice d'un mouton lors de l'Aïd el-Kébir, une des célébrations les plus importantes dans la religion musulmane. Ce rapprochement a créé une polémique autour de l'actrice, des internautes condamnant ses propos, comme la journaliste Anne Sinclair qui a tweeté "Le mépris était un beau film", en référence à l'un des succès de BB au début des années 1960, quand d'autres ont soutenu l'actrice.

Ce n'est pas la première fois que Brigitte Bardot créé la polémique par ses propos car la star n'a jamais caché ses idées politiques. Dénonçant déjà le rituel de l'Aïd el-Kébir, elle avait publié une lettre sur son compte Twitter en 2013, accusant le gouvernement "d'imposer aux français de subir l'immonde sacrifice rituel musulman de l'Aïd-el-Kébir, de contourner la loi par des dérogations abondantes, transformant cette journée en monstrueux abattoir visant à égorger sur le sol de France plus de 200.000 moutons, sacrifiés dans la douleur et l'épouvante d'agonies inhumaines".

Brigitte Bardot n'a jamais caché non plus sa proximité avec le FN quand elle avait exprimé son soutien à Marine Le Pen en 2010 et avait posé auprès de Florian Philippot, le vice-président du parti, qu'elle avait reçu chez elle l'été dernier à La Madrague

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Brigitte Bardot
Brigitte Bardot compare le traitement des animaux dans les abattoirs aux camps nazis
Une réaction très attendue, celle de Brigitte Bardot. La militante pour la protection des animaux s'est indignée du mauvais traitement des animaux dans les abattoirs e...
16 octobre 2015 - 13:28
Société
Image
Brigitte Bardot
Brigitte Bardot traite Stéphane Le Foll de "ministre des abattoirs abjects"
Dans une lettre ouverte, Brigitte Bardot a vertement critiqué ce mardi le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll. L'actrice légendaire l'a qualifié de "m...
23 février 2016 - 19:07
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.