"Ligue du LOL" : après la misogynie, les dérapages homophobes

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 11 février 2019 - 17:19
Image
Des centaines de profs ont dénoncé sur Twitter, sous le hashtag ironique #pasdevague, l'absence de réactions de leur hiérarchie face aux violences qu'ils subissent
Crédits
© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives
Les membres de la "Ligue du LOL" auraient aussi proféré des propos homophobes.
© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives

Selon le magazine Têtu, les membres de la "Ligue du LOL" qui s'attire les foudres pour ses actes de harcèlement et de dérapages sexistes s'est aussi laissée aller à des propos homophobes. Là encore, les journalistes membres du groupe se sont fait remarquer par leur participation à ces propos douteux.

Les membres –et notamment les journalistes– du très décrié groupe Facebook la "Ligue du LOL" sont sous le feu des critiques pour les nombreuses plaisanteries graveleuses, les canulars douteux et les pratiques décrites par les victimes comme du harcèlement.

Mais selon le magazine LGBT Têtu, plusieurs membres du groupe se sont laissés aller à des dérapages ouvertement homophobes.

Le média cite ainsi l'exemple de l'une des victimes de la "Ligue du LOL", l'écrivain Matthias Jambon-Puillet, cible pendant plusieurs années des plaisanteries agressives du groupe. "Quelqu’un a commencé à diffuser un photomontage de moi en train de sucer un pénis (forcément, l’homophobie) encore une fois réalisé à partir de photos personnelles sur un réseau de questions anonymes (…). Le montage était envoyé en masse à des mineurs, jusqu’à 12–14 ans, avec la mention «Salut je suis @lereilly, j’adore sucer ça t’intéresse?» (…) J’ai reçu, en 48h, plusieurs centaines de réponses" explique-t-il.

Lire aussi - "Ligue du LOL": des journalistes accusés de harcèlement en ligne notamment sur des jeunes femmes

Autre personnalité cible des attaques en 2010, Benjamin Lancar. Celui qui à l'époque était le dirigeant des jeunes de l'UMP (il a depuis quitté la vie politique de premier plan pour se consacrer à une carrière de haut fonctionnaire) était moqué par certains membres du groupe pour son homosexualité présumée. Les journalistes, ou anciens journalistes Henry Michel, Alexandre Léchenet, Andréa Fradin et Alexandre Hervaud (mis à pied ce lundi par son employeur Libération) ont échangé des images montrant la photo du visage de Benjamin Lancar collé sur une tapette à mouche, de telle manière que le curieux objet puisse servir de masque. Le montage en question était appelé par les plaisantins la "tapette Lancar".

Depuis que les faits ont été révélés, certains journalistes membres de "Ligue du LOL" ont présenté leurs excuses. Alexandre Hervaud et Vincent Glad travaillant à Libération ont été mis à pied par le journal. Stephen des Aulnois, lui, a démissionné de son poste de rédacteur en chef du Tag parfait, un média consacré au monde du porno.

Voir aussi:

Triple agression homophobe devant un bar gay à Bordeaux, 2 plaintes déposées

Schiappa chez Hanouna: Stop Homophobie attend la secrétaire d'Etat au tournant

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.