"ONPC", "Les terriens du samedi"… retour sur les clashs du week-end (vidéos)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"ONPC", "Les terriens du samedi"… retour sur les clashs du week-end (vidéos)

Publié le 08/10/2018 à 17:07 - Mise à jour à 17:17
©Capture d'écran France 2
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Les talk-shows ont à nouveau fait le plein de clashs samedi. Dans "Les terriens du samedi", deux militantes vegan, un boucher et un éleveur se sont violemment écharpés alors que dans l'émission "On n'est pas couché" Charles Consigny s'est fait sèchement rabrouer par Philippe Rebbot.

Le week-end du samedi 6 et dimanche 7 n'a pas été de tout repos à la télévision. La journée de samedi a été particulièrement mouvementée. Tout a commencé dans Les terriens du samedi, émission présentée par Thierry Ardisson.

Deux militantes vegan étaient invitées à débattre face à un boucher et un éleveur (aussi vice-président de la FNSEA).

Très rapidement, le ton est monté entre les deux camps et Yann Moix, chroniqueur dans l'émission, a été le premier à vivement répondre à Solveig Halloin, militante animaliste. Elle comparait la filière de l'élevage à l'Holocaust et n'hésitait pas à évoquer les massacres de la Shoah.

L'écrivain, après l'avoir reprise une première fois, lui a finalement fait savoir qu'il trouvait son vocabulaire "obscène".

Peut-être encouragé par les réflexion de Yann Moix, Etienne Gangeron, vice-président de la FNSEA, a ensuite attaqué ses deux interlocutrices en leur expliquant qu'elles ne connaissaient rien de son métier. Il en a aussi profité pour dénoncer la "radicalisation" des mouvements comme les leurs.

A la fin de nombreuses prises de paroles très tendues, c'est Laurent Baffie, trublion de l'émission cette fois-ci très sérieux, qui a pris la parole pour exposer son point de vue. Bienveillant auprès du "travail" effectué par l'association L214, l'humoriste a cependant mis en garde les deux militantes.

"Si vous voulez vous faire entendre, il faut parler moins fort, parce que vous criez et on ne vous écoute plus. Je comprends que vous soyez ulcérées, mais votre parole s'annule parce qu'on a plus envie de vous écouter".

A voir aussi: "Fils d'immigrés, noir et pédé" - Charles Consigny choque sur "ONPC" (vidéo)

Plus tard dans la soirée était diffusée la dernière émission en date d'On n'est pas couché sur France 2. Là, Charles Consigny, d'ailleurs remplaçant de Yann Moix depuis le début de la nouvelle saison, s'est fait sèchement rabrouer par le réalisateur Philippe Rebbot.

Ce dernier était venu présenter L'Amour flou, film qu'il a réalisé avec sa femme Romane Bohringer. Le chroniqueur, que Laurent Ruquier qualifie de "réac le plus sympathique de Paris", estimait que le long-métrage était un "film militant pour la cause bobo", caste plutôt floue de la population que le jeune homme de 29 ans ne porte pas vraiment dans son cœur.

"Vaut mieux être un petit bobo qu’une grosse plaie", lui a rétorqué le réalisateur sans se démonter avant de spécifier qu'il rigolait.

Malgré la réflexion plutôt sèche, Charles Consigny s'est adressé "solennellement aux téléspectateurs de France 2" et leur a conseillé d'aller voir ce film "charmant".

A lire aussi:

Propos anti-policiers: plaintes de deux syndicats policiers contre Yann Moix

Incendie d'un abattoir dans l'Ain: les vegans pointés du doigt

Lille: des militants vegans arrêtés pour les dégradations des boucheries

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Charles Consigny a fait parler de lui ce week-end.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-