Twitter alarme l'UE en s'émancipant de son code de conduite contre la désinformation

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 27 mai 2023 - 18:50
Image
Elon Musk, nouveau propriétaire de Twitter, lors d'une conférence de presse à Boca Chica Village au
Crédits
AFP/Archives - JIM WATSON
AFP/Archives - JIM WATSON

DÉPÊCHE — Ce samedi 27 mai, Twitter s'est émancipé du code de l'Union européenne contre la désinformation. Un énième pied-de-nez d'Elon Musk aux régulateurs, auquel le commissaire européen à l'Industrie Thierry Breton espère pouvoir répondre par la manière forte.

Sur le plan numérique, l'Union européenne (UE) se rêve en grande justicière, déployant depuis quelques années déjà une foule de codes et de règlements. Parmi ceux-ci se trouvait le code de bonnes pratiques de l'UE contre la désinformation en ligne, lancé en 2018 par une trentaine de cosignataires, dont Meta, Google et Microsoft.

Jusqu'à ce jour, Twitter en faisait aussi partie. Mais tout ce qui peut contraindre la liberté d'expression d'une manière ou d'une autre, Elon Musk semble le tenir en horreur. Depuis qu'il a racheté la plateforme, elle ouvre de nouveau ses bras à n'importe qui, et à n'importe quoi. Ce n'est donc une surprise pour personne que l'oiseau bleu veuille s'envoler toujours plus loin, laissant derrière lui la cage numérique de l'UE.

Cela étant, la commission européenne ne compte pas se laisser faire. D'après Thierry Breton, ce qui compte vraiment d'un point de vue légal, c'est le Digital Services Act (DSA). Instauré le 19 octobre 2022, il s'agit du chantier numérique principal de l'UE. Concentré sur "la haine en ligne, la manipulation et la désinformation", il vise à "encadrer les activités des plateformes, en particulier celles des GAFAM". Si les obligations prévues par ce texte doivent entrer en application le 17 février 2024, Thierry Breton a tenu à rappeler que "les très grandes plateformes en ligne et les très grands moteurs de recherche seront concernés plus tôt, dès le 25 août 2023". À l'en croire, Elon Musk ne pourrait pas déroger à ces règles-ci. Sur Twitter, justement, il l'a mis en garde : "Les obligations demeurent. Vous pouvez courir, mais vous ne pouvez pas vous cacher. Nos équipes seront prêtes à faire appliquer la loi."

S'il n'effraie peut-être pas Elon Musk directement, ce discours a de quoi faire froid dans le dos des inconditionnels de la liberté d'expression tels que lui. De fait, si l'on parle essentiellement des GAFAM et de leurs négociations avec les régulateurs, ce sont avant tout les utilisateurs, notamment les créateurs de contenus, qui se retrouvent contraints par les règles en matière de publication.

À LIRE AUSSI

Image
Kim Iversen
"J'ai violé la politique de désinformation médicale de YouTube" Kim Iversen
Lors de sa chronique sur le média américain The Hill, Kim Iversen a poussé un coup de gueule contre YouTube. En quelques minutes, elle raconte l'histoire de sa propre ...
17 mars 2022 - 19:11
Politique
Image
Musk / Yaccarino
Elon Musk nomme Linda Yaccarino, membre influente du WEF et pro-vaccination anti-Covid à la tête de Twitter
BIG TECHS - Comme promis en décembre 2022, Elon Musk a trouvé la personne “assez folle” pour prendre la direction de Twitter. Le milliardaire a annoncé que Linda Yacca...
15 mai 2023 - 10:30
Société
Image
René Chiche
René Chiche, professeur de philosophie, suspendu pour avoir critiqué le gouvernement ?
DEBRIEFING - “Le 30 avril, j’ai décidé de rendre publique ma sanction. Sur le mur des professeurs il est écrit que je suis absent pour raison personnelle – c’est un me...
04 mai 2023 - 16:00
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Anne Hidalgo
Anne Hidalgo : Fluctuat nec mergitur..., quoi que !
PORTRAIT CRACHE - Edile un jour ne rime pas forcément avec idylle toujours. Cela fait 10 ans, presque jour pour jour, que la socialiste Anne Hidalgo est maire de Paris...
06 avril 2024 - 15:39
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.