Orange : un congé respiration d'un an rémunéré accordé à certains salariés

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 18 octobre 2022 - 11:55
Image
Séance de photos en mars 2014 lors de la présentation des résultats d'Orange
Crédits
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
Le groupe Orange accorde désormais à certains salariés un "congé respiration"
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives

Prendre un « congé respiration » pour ensuite revenir plus motivés dans l’entreprise. C’est ce que peuvent faire certains collaborateurs d’Orange depuis janvier 2022. Le groupe du CAC 40 expérimente ce programme inédit qui permet à ses salariés de s’absenter durant trois à douze mois en touchant 70% de leur salaire. Un congé pensé pour tous les collaborateurs de l’entreprise, qu’ils soient cadre ou non.
 
Ce dispositif inédit est réservé aux personnes qui ont intégré l’entreprise il y a au moins 10 ans et qui occupent le même poste depuis au moins un an. Pas question cependant de partir faire le tour du monde. Pour bénéficier de ce programme, explique le Directeur des Ressources humaines Gervais Pellissier aux Échos, « les salariés doivent rejoindre des structures ou programmes qui participent à l’intérêt général » : certains s’engagent dans une ONG, d’autres choisissent d’enseigner, de se former, ou encore d’exercer dans une autre entreprise.

Mais attention, il ne s’agit pas de fournir de la main d’œuvre gratuite à des entreprises qui pourraient se la payer, explique encore Gervais Pellissier. « L’idée est d’apporter l’expertise de nos collaborateurs à des structures qui en ont besoin, qui démarrent leur activité ou qui se relancent après un plan de sauvegarde par exemple. » Dans ce cas de figure, si l’entreprise en question accepte de les payer, la rémunération totale ne doit pas dépasser celle qu’ils percevaient initialement chez Orange.
 
80 collaborateurs ont pris ce congé respiration

Limité pour l’instant à 250 salariés par an (sur les 76 000 que compte le groupe en France), le dispositif pourrait, à terme, être élargit à 1000 salariés par an. Et, pourquoi pas être accessible aux salariés qui ont moins de dix années d’ancienneté.
 
Parmi les 80 collaborateurs qui ont fait ce choix jusqu'à présent, il y a notamment Delphine Ponge, UX Designer depuis 2021 et précédemment dans les RH chez Orange : depuis le mois de juin, elle œuvre au sein d’une association d’aide aux personnes déficientes visuelles. Et, raconte-t-elle aux Échos, a découvert une autre manière de travailler, davantage à l’extérieur que derrière un ordinateur.

Brehima Diarra, commercial depuis onze ans, est pour sa part en formation pour devenir agent de footballeur et a pour objectif d’aider ses frères dont l’un est joueur professionnel et l’autre aspire à le devenir. Mais il compte aussi de revenir chez Orange, sans doute sur un autre poste et dans un autre pays.
 
Orange saura courant 2023 si son pari de donner un peu d’air à ses fidèles collaborateurs pour mieux les réintégrer s’avère payant.

À LIRE AUSSI

Image
La charge mentale des femmes ne prend pas de vacances
Charge mentale : selon l'Ifop, les femmes ne sont jamais en vacances
La charge mentale des femmes ne prend pas de vacances. Si mesdames veulent s’accorder un peu de répit durant la saison estivale, une étude de l’Ifop et du site Voyage ...
23 juillet 2022 - 18:00
Lifestyle
Image
Près d'une personne sur 4 déclare avoir déjà fait l'objet au travail de propos ou comportements stigmatisants, et ces personnes se sentent souvent dévalorisées
Ne vous sacrifiez pas pour votre travail, la leçon issue de la froide attitude d’Elon Musk
De nombreux actifs privilégient aujourd’hui une vie moins dépendante de leur contrat de travail, quittant des CDI pour se lancer en indépendant, ou pour se reconvertir...
22 mars 2022 - 11:16
Société
Image
règles
Le congé menstruel, une fausse bonne idée ?
50 à 80 % des femmes subissent des règles douloureuses et pourtant la question est encore tabou. “La Collective” à Montpellier est la première entreprise en France qui...
07 mai 2021 - 13:02
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambigu, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, v...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.