Comment le smartphone modifie la forme de votre main

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 28 août 2018 - 21:40
Image
Amoureuse et productrice, un jeu chinois de simulation de vie pour smartphone, a déjà été téléchargé plus de 10 millions de fois depuis son lancement en décembre
Crédits
© GREG BAKER / AFP/Archives
Progressivement, quand on utilise son smartphone de manière prolongée, la main se déforme.
© GREG BAKER / AFP/Archives
Utiliser son smartphone de manière prolongée, en le soutenant avec votre auriculaire, tout en appuyant sur l'écran avec votre pouce, peut progressivement modifier la forme de votre main. Des études scientifiques ont récemment alerté la population sur ces effets néfastes.

Après la bosse de l'écrivain, pour ceux qui écrivent trop, arrivent le pouce trop musclé et le creux de l'auriculaire, pour ceux qui utilisent trop souvent, et trop longtemps, leur smartphone.

De récentes études relayées par Slate appuient qu'en effet l'utilisation prolongée de ces bijoux de technologie, qui monopolisent l'attention des étudiants plus de quatre heures par jour, modifie la forme de leurs mains et peut même, dans les cas les plus extrêmes, provoquer des crampes ou des tendinites.

La main humaine est composée de plusieurs zones "pulpeuses", où l'épaisseur de la peau est plus ou moins importante (comme dans la paume de la main), et permet de tenir tel ou tel objet bien fermement, ou pratiquer des sports comme le saut à la perche sans risque de la déformer.

Mais elle n'est au départ pas adaptée à tenir un smartphone de manière prolongée.

Lire aussi: la lumière bleue des écrans pourrait rendre aveugle

En effet, la façon de tenir son téléphone, en équilibre sur l'auriculaire pendant que le pouce s'active sur l'écran, peut à la fois déformer votre petit doigt (en créant donc une sorte de creux) et augmenter sensiblement le volume de votre pouce (qui va être un peu plus musclé que la normale).

Si l'auriculaire se déforme ainsi, c'est principalement parce que la surface où repose le smartphone est fine. "Sur la face latérale de l’auriculaire, il va y avoir très peu de tissus mous, notamment très peu d’hypoderme", a expliqué sur Slate Sonia Duprey du Laboratoire de biomécanique et mécanique des chocs (LBMC) à l’Université Claude-Bernard-Lyon 1.

Le téléphone tenu trop longtemps en main peut aussi créer des problèmes au niveau des nerfs, qu'ils compressent, et générer des fourmis ou élancements dans certains doigts, voire même dans le poignet.

"La flexion prolongée du coude induit un étirement du nerf ulnaire et donc des symptômes de compressions nerveuses", a souligné Pierre Vulliet, chirurgien orthopédique de l'Hôpital européen Georges-Pompidou.

La solution? Déconnecter, ou trouver un moyen d'utiliser son smartphone sans trop faire souffrir sa main.

Et aussi:

Apple: présentation de trois nouveaux iPhone le 12 septembre

Apple prié de lutter contre l'addiction des enfants aux Iphone

Un ado de 14 ans meurt électrocuté par son smartphone dans son bain

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.