Que manger quand il fait chaud? Les conseils à suivre

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Que manger quand il fait chaud? Les conseils à suivre

Publié le 06/07/2018 à 12:25 - Mise à jour à 14:11
©Raymond Roig/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Mickaël Dieleman, édité par la rédaction

-A +A

Les températures estivales s'installent sur la France modifiant le plus souvent nos envies alimentaires. Le climat de l'été impose aussi quelques conseils sanitaires pour se nourrir au mieux en cette période. Mickaël Dieleman, diététicien nutritionniste à Lyon, propose en partenariat avec France-Soir, des conseils pour s'adapter aux chaleurs du moment.

C’est l’été, il fait chaud, très chaud même. Que dois-je manger pour bien m’hydrater? Est-ce que certains aliments sont à éviter pour avoir moins chaud?

Quand le thermomètre grimpe, nous n’avons pas trop d’appétit, et après le repas, le gros coup de fatigue se fait ressentir. Cela est dû à plusieurs mécanismes. Premièrement, le fait de manger et de digérer nous demande beaucoup d’énergie (environ 70 % de nos dépenses énergétiques), et la priorité de notre corps quand on mange, est de digérer. Cela va augmenter la température corporelle, et va donner encore plus chaud et nous fatiguera d’autant plus. Bien entendu, si la nourriture est chaude, cela va encore plus augmenter la température corporelle et ce ne sera pas très agréable.

Alors, quand il fait chaud, il est préférable de manger froid, par exemple des salades de légumes riches en eau, des salades de féculents froids (pâtes, riz) préparées en avance, et surtout, les plats cuisinés gras et chauds sont à éviter. Cela parait évident mais tout le monde n’y pense pas. Il est aussi conseillé de manger lentement pour ne pas alourdir la digestion, et éviter une hypoglycémie en réaction qui fatiguera l’organisme.

Si nous n’avons pas d’appétit, écoutons nos sensations et ne nous forçons pas à manger toute l’assiette proposée. On pourra aussi garder le dessert pour plus tard.

Aussi, en plus de manger lentement et plus léger, il y a des aliments à éviter pour avoir moins chaud. Car oui, certains aliments peuvent faire augmenter la température corporelle, stimuler les fonctions vitales et augmenter le métabolisme! On parle d’aliments qui réchauffent.

Voir aussi: Nutella vante sa "qualité" au grand dam des nutritionnistes

Nous allons retrouver les épices (clou de girofle, cannelle, poivre, cumin, gingembre), les aliments soufrés (échalote, oignon, ail, moutarde), des oléagineux (noix, amandes), des légumineuses (pois chiche, lentilles, haricots secs), des tubercules (pomme de terre, igname), et certaines céréales (riz, sarrasin, avoine).

Ce sont des aliments qui, mêmes consommés froids, vont faire augmenter la température corporelle. D’où une certaine fatigue en plus de la chaleur si vous consommez trop de ces aliments en été. On le comprend aisément lorsque l’on mange du piment, et c’est moins évident avec certains féculents et légumineuses, mais c’est pourtant bien le cas.

Avec ces aliments qui ne sont pas interdits mais à éviter en excès, il faut aussi diminuer fortement la consommation boissons chaudes de manière générale, mais surtout de thés et cafés qui vont accentuer la déshydratation. On divise par deux notre consommation habituelle, et on s'en passe même si c'est possible.

En plus d'éviter certains aliments, nous pouvons surtout apporter à notre organisme un des aliments qui vont permettre de s’hydrater. Nous allons retrouver pour les légumes, les tomates, les concombres (95 % d’eau), les courgettes, les poivrons, les aubergines, les champignons, la salade verte. Et en fruits, les melons, les pastèques, les pêches, nectarines, brugnons, abricots.

Si nous observons tout cela, nous pouvons nous dire que la nature est bien faite puisque ce sont des fruits et légumes de saison, que nous pouvons donc trouver sur les étals des marchés ou des grandes surfaces alimentaires. Nous pouvons même commencer le repas avec des gaspachos. Ce sera un autre apport de légumes et d’eau!

Cet article a été rédigé par Mickaël Dieleman, diététicien nutritionniste à Lyon spécialisé dans le sport (voir son site: http://www.dieteticien-nutritionniste-lyon.com/)

Auteur(s): Mickaël Dieleman, édité par la rédaction


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Quand la chaleur revient, l’appétit s'amenuise.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-