Les patients pourront bientôt contribuer à l'évaluation des médicaments

Les patients pourront bientôt contribuer à l'évaluation des médicaments

Publié le 10/11/2016 à 12:50 - Mise à jour à 12:57
©Joël Saget/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

A partir du 21 novembre prochain, les Français pourront évaluer les médicaments ainsi que les dispositifs médicaux pris en charge par la Sécurité sociale. Par l'intermédiaire d'associations de patients et d'usagers, ils pourront faire part de leur vécu de la maladie et des traitements.

Ils ont désormais leur mot à dire. Jusqu'à présent, seule la Haute Autorité de Santé (HAS) pouvait évaluer les médicaments ainsi que les dispositifs médicaux pris en charge par la Sécurité sociale. Mais à partir du 21 novembre, les Français pourront, eux aussi, prendre part à l'évaluation.

Concrètement, leur participation se fera par l'intermédiaire d'associations de patients et d'usagers, a affirmé la HAS expliquant que cette mesure permettra d'intégrer dans l'évaluation le "savoir spécifique" des malades. Ils pourront alors "indiquer comment ils vivent la maladie, l’impact de celle-ci sur leur vie quotidienne et leur entourage, leur vécu du parcours de soins, leur point de vue sur les traitements et sur le produit évalué".

Comme l'explique la HAS dans un communiqué, cette expérimentation concerne "l'ensemble des médicaments et dispositifs médicaux pour lesquels une procédure d'instruction complète est planifiée". Autrement dit, les nouveaux médicaments, ceux déjà pris en charge ou ceux que la HAS réévalue périodiquement. Sont aussi concernés les dispositifs médicaux inscrits sous nom de marque, "c’est à dire ceux qui présentent un caractère innovant ou qui peuvent avoir un impact sur les dépenses de santé".

A partir du 21 novembre, une liste sera alors publiée sur le site de la HAS et mise à jour chaque semaine. Elle permettra donc à chacun d'exprimer son point de vue. Et pour les guider dans leurs réponses, la HAS a réalisé un questionnaire type qui peut être téléchargé sur le site de l’Autorité.

Afin de respecter les délais réglementaires d’évaluation des produits de santé (90 jours), les associations auront 30 jours pour faire parvenir leurs contributions, transmises ensuite aux experts des commissions responsables des évaluations au sein de la HAS. Un premier bilan de cette expérimentation sera réalisé au bout de six mois.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les patients pourront prochainement participer à l'évaluation des médicaments.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-