Sans le savoir, l'Homme ingère des milliers de particules de plastique chaque année

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Sans le savoir, l'Homme ingère des milliers de particules de plastique chaque année

Publié le 11/06/2019 à 11:06 - Mise à jour à 11:18
© Olivier MORIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une récente étude canadienne dévoile que l'être humain ingère en moyenne 52.000 microparticules de plastique à son insu chaque année. Ces particules viendraient de la dégradation naturelle des produits du quotidien fabriqués à base de plastique.

L'étude fait froid dans le dos et est publiée dans une période où, justement, les débats sur l'utilisation du plastique sont au cœur de l'actualité.

Une étude canadienne publiée dans la revue Environmental Science and Technology mercredi dernier assurait en effet que les hommes ingéraient en moyenne 52.000 microparticules de plastique par an.

Bien sûr, c'est à notre insu que nous avalons cette quantité de plastique. Celle-ci augmente cependant si l'on ne consomme que de l'eau en bouteille. La pollution de l'air joue aussi beaucoup.

A voir aussi: La France, plus gros producteur de déchets plastiques en Méditerranée, selon WWF

Ces microparticules de plastique seraient difficiles à éviter. Elles proviendraient de l'usure naturelle de produits du quotidien fabriqués à partir de cette matière comme les vêtements, les lentilles de contact ou même les pneus de voiture.

Mais certains aliments seraient aussi contaminés selon l'étude: les fruits de mer ou même le sel sont particulièrement touchés. En effet, les huîtres ou encore les moules filtrent de fortes quantités d'eau, souvent contaminée.

Si l'impact sur la santé n'est pas prouvé par l'étude, il est évidemment préférable de limiter sa consommation de produits fabriqués à base de plastique ou même d'aliments emballés.

A lire aussi:

La viande "en plastique" n'allèche guère les jeunes bouchers

A Montbrison, on recycle les films plastique à tour de bras et à toute vitesse

Océans : sur les traces du mystère du "plastique perdu"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une étude canadienne a dévoilé que l'homme ingérait 52.000 microparticules de plastique en moyenne par an.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-