Plus fort que les dogmes d’un exécutif qui tourne le dos à la réalité des Français : le geste silencieux.

Auteur(s)
Xavier Azalbert, France-Soir
Publié le 28 septembre 2023 - 16:18
Image
Podium Mexico 68
Crédits
AFP
"Le" geste silencieux à Mexico en 1968.
AFP

EDITO - Croire, c'est obéir. Mais obéir à quoi ?

Obéir : quand le dogme consiste en des règles issues du bon sens et de la raison, des règles qui servent le bon fonctionnement de la société et l'intérêt commun. Car évidemment, nulle société ne peut exister sans règles. Notamment pour ce qui est de gouverner un pays.

Désobéir : quand le dogme impose en priorité (pour ne pas dire en totalité) des règles issues d'une vision à court terme, de réactions à chaud aux événements qui font l'actualité (sans cesse modifiées au gré des sondages d'opinionavec, pour finalité principale, d'aller toujours dans le sens des intérêts privés de quelques privilégiés...

Hélas pour la France, trop de dogmatisme empêche d'avoir une vision et une analyse clairede la réalité pour doter le pays d’un dogme capable de satisfaire les besoins légitimes de la Nation.

Souvent, malgré des éléments de réflexion inadaptés ou erronés, le pur dogmatique persiste et signe. Tel un capitaine du Titanic qui tient, quoiqu'il en coûte, à faire boire de force à tous les passagers du bateau France un whisky avec un glaçon, il maintient le cap en direction de l'iceberg.

Puisque dimanche, dans son dernier discours, Emmanuel Macron y a fait à nouveau allusion comme étant un élément fondamental de sonParce que c'est notre projet, prenons pour exemple l'écologie.

Le dogme en vigueur dans les instances gouvernementales est celui du tout-électrique, plus précisément d’une utilisation généralisée de la voiture électrique. Persister et signer dans cette voie alors qu'on se rend compte non seulement que cela a ses limites, mais qu'en outre, à terme, ce genre de véhicules pollue davantage, laisse à penser qu’on dépasse les bornes. D'abord parce que produire l'électricité que ces voitures consomment a un impact négatif sur l'environnement supérieur à l'impact positif de leur utilisation, et qu'il faut également multiplier les bornes (de recharge). Ensuite parce que l'impact négatif qu'ont sur l'environnement leurs batteries usagées est supérieur à l'impact négatif qu’ont les véhicules à essence ou fonctionnant au diesel. En susla fabrication de ces batteries nécessite des métaux rares dont ne dispose pas la France, la rendant dépendante de ressources naturelles. Dans ce cas, pourquoi ne pas soutenir la recherche et la production de piles à combustible ?

Idem pour la baisse des émissions de CO2 à laquelle aspire le Président, alors que dans le même temps, il refuse de baisser la taxe sur les carburants, au prétexte que c'est elle qui finance la transition écologique.  Là, nous sommes confrontés au dogme de l'écologie politiquement correcte imposée aux Français, comme si la France allait seule sauver la planète ou faire baisser la température de deux degrés...

Comme le dit un rugbyman de mes amis, le Président tourne le dos à la réalité. La boussole du bon sens semble ne plus lui indiquer le bon pôle.

Si je vous parle de ce rugbyman, c'est parce qu’au cours de l’un des matchs de l’équipe de France, il m'a fait part d'une idée intéressante, qui pourrait peut-être ramener Jupiter sur terre.

Mon ami s’est inspiré du poing levé des athlètes afro-américains lors des Jeux Olympiques de Mexico en 1968, que Tommie Smith, l’un des auteurs de ce geste resté fameux, a décrit dans son autobiographie "Silent Gesture ("Geste silencieux") comme étant un salut aux droits de l’homme, pour proposer l’idée que voici : protocole oblige, le président du pays organisateur va devoir se fendre d'un discours lors de la cérémonie de clôture de la Coupe du monde de rugby. Alors plutôt que de huer, siffler, ou insulter le chef de l’Etat comme lors de son discours d'inauguration, pourquoi ne pas envisager un geste silencieux ?

Dès l'annonce du discours de clôture faite par le speaker du stade, pourquoi le public ne ferait-il pas silence et ne regarderait-il ailleurs, vers l'extérieur ? Loin des convictions élyséennes opposées à la dure réalité du quotidien de millions de Français, et à l'extérieur du stade, enceinte où, le temps d'un match, le peuple oublie ses maux (Du pain et des jeux).

En effet, quelle meilleure réponse à quelqu'un qui, replié sur lui-même, tourne le dos à la réalité ?

Imaginez la scène, si les 80 000 spectateurs du Stade de France faisaient cela. Tels les poings levés des athlètes américains à Mexico, l’épisode ne manquerait pas de faire couler beaucoup d’encre en France et à l’international.

Le président français prendrait alors peut-être enfin conscience du fossé énorme existant entre sa politique et la réalité matérielle des Français. 

Laissons-lui le bénéfice du doute jusqu'à la cérémonie de clôture de la Coupe du monde et tentons de transformer l'essai comme le propose notre ami rugbyman.

Plus fort que le dogme : le geste silencieux.

À LIRE AUSSI

Image
antivax
L'acharnement contre les anti-vax en passe d'être relégué aux oubliettes ?
EDITO - Tout comme l’océan rend les corps, il était impossible de cacher les décès éternellement. Donc oui :  "That’s all folks", "Game over" pour ceux qui ont fait al...
27 septembre 2023 - 18:20
Opinions
Image
Elisabeth Borne
Borne to be a lie (ou Borne a-t-elle le mensonge dans la peau  ?) - épisode 2
EDITO - Oui, « a lie » et non pas « alive » (comme dans la chanson culte de Patrick Hernandez). En français : « un mensonge » Ah ça ! - Élisabeth Borne n'est plus à ...
27 septembre 2023 - 12:11
Opinions
Image
Le pape à Marseille
Pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir ! (visite du Pape à Marseille)
Edito - En visite, ce week-end, à Marseille, le pape François a donné une messe géante au stade Vélodrome, et n'est pas allé jusqu'à pousser la chansonnette Tant mieux...
26 septembre 2023 - 18:38
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.