États-Unis : la farce du consensus scientifique sur l'origine du coronavirus

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

États-Unis : la farce du consensus scientifique sur l'origine du coronavirus

Publié le 11/06/2021 à 18:43
FS/AP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Anthony Lacoudre, pour FranceSoir
-A +A

CHRONIQUE - Jusqu'à tout récemment, tout le monde était d'accord. Les scientifiques chinois, l'Organisation mondiale de la santé, les plus hauts-responsables du ministère de la Santé américain, à commencer par le docteur Anthony Fauci, conseiller des présidents Trump et Biden sur la lutte contre la pandémie pour les États-Unis, la plupart des personnages politiques de gauche (sénateurs, députés, gouverneurs, maires...), les grands journalistes et les médias sociaux. 

L'origine naturelle du virus
 
Ils étaient tous d'accord pour dire que le nouveau coronavirus apparu en Chine en novembre 2019, déferlant aux États-Unis à partir du mois de janvier 2020, tuant au passage 600.000 Américains et coutant des trillions de Dollars à l'économie américaine, avait une origine naturelle. "Nous en sommes certains, ce virus de chauve-souris a été transmis à l'homme via un pangolin. Le virus vient du marché aux animaux de la ville de Wuhan" répètent-ils tous de concert. 
 
Trump, le comploteur raciste
 
Bien évidemment, lorsque Donald Trump émet publiquement l'idée, dès le mois de mars 2020, que le virus a probablement été fabriqué par intervention humaine dans le cadre des recherches menées par le laboratoire de virologie de Wuhan (le plus important laboratoire en Chine concernant la recherche sur les coronavirus et la manipulation de virus), tout ce beau monde lui tombe dessus. "C'est un fou, un raciste, un comploteur". 
 
La censure
 
Pendant un an et demi, la censure est féroce. Le sujet est soigneusement évité par les grands médias alors que Facebook, Twitter et Youtube empêchent les esprits libres de contester la version officielle. Il s'agit d'interdire la circulation "d'informations médicales fausses" expliquent la main sur le chœur les censeurs zélés du net.
 
Quand le Dr Robert Redfield, l'ancien directeur du Centre de Contrôle des Maladies, précise lors d'une interview télévisée sur CNN en mars 2021 que selon lui, « l'étiologie du virus pathogène provient du laboratoire de Wuhan », le ciel lui tombe sur la tête. « J'ai été menacé et ostracisé car j'ai avancé une autre hypothèse. Je m'y attendais de la part des hommes politiques mais pas de la part des scientifiques » dira-t-il ensuite amer.
 
Rebondissement
 
Le 2 juin dernier, un juge a ordonné la publication des milliers de mails reçus et envoyés par le Dr Fauci entre janvier et juin 2020 (postés sur Buzzfeed.com). Patatras, que découvre-t-on ? Tout simplement que le Dr Fauci et son entourage envisagent sérieusement le fait que le virus n'est pas du tout naturel... « Le virus a tout l'air d'avoir été modifié... Il est possible qu'il provienne du laboratoire de Wuhan » peut-on lire dans les échanges de mails de février 2020.
 
Des subventions américaines 
 
Pire, le public réalise que sous la tutelle du Dr Fauci, des subventions publiques fédérales américaines ont été allouées au laboratoire chinois pour financer les recherches sur les manipulations de virus de chauve-souris (gain-of-function research), c'est-à-dire pour le rendre plus nocif et surtout pour le rendre transmissible à l'homme (avec comme objectif officiel de développer un vaccin). 
 
Et ce, en dépit des messages alarmants des diplomates américains présents sur place alertant le gouvernement sur les liens de ce laboratoire avec l'armée chinoise et surtout sur ses failles et les dangers qu'il représentait pour la sécurité du monde.
 
Autrement dit, le virus qui a tué 3,5 millions d'habitants sur la planète depuis la fin de l'année 2019, aurait été créé en partie grâce à l'argent des contribuables américains. 
 
Un fervent défenseur des manipulations de virus
 
On sait du reste que le Dr Fauci est un fervent défenseur de ce type de recherches. En octobre 2012, il s'étendait dans la presse spécialisée (en l'occurrence une interview pour The American Society for Microbiology) pour vanter les mérites de la création des « super virus », écrivant même que les dangers éventuels liés à une épidémie incontrôlée ne sont rien comparés aux avantages procurés par les fruits de la recherche. 
 
Dans une intervention très sérieuse donnée le 12 janvier 2017 au Centre médical de l'université de Georgetown, le Dr Fauci annonçait d'ailleurs : « Il n'y a aucun doute que le nouveau gouvernement va devoir faire face à un défi en termes de maladies infectieuses... Il y aura épidémie surprise dans les quelques années à venir »
 
Mensonge sous serment
 
« Il n'y a pas de scientifique plus grand promoteur des manipulations moléculaires de virus que le Dr Fauci » précise le sénateur du Kentucky Rand Paul. « Il a menti sous serment lors de son audition au Sénat (en mai 2021) lorsqu'il a affirmé qu'aucune subvention publique américaine n'a été versée au laboratoire de Wuhan dédiée aux manipulations de virus. Ses mails publiés depuis prouvent qu'il savait bien que les subventions servaient précisément à cela. Dr Shi Zhengli, la scientifique chinoise du laboratoire de Wuhan responsable des études de manipulations du virus des chauve-souris le remercie personnellement pour les subventions... »
 
On s'organise pour camoufler le scandale
 
Les mails révèlent aussi que dans l'entourage du Dr Fauci, on s'organise entre soi pour camoufler le scandale. En gros, il faut discréditer la théorie de la fuite du laboratoire en communiquant aux médias que le virus est d'origine naturelle et que les scientifiques chinois sont compétents. 
 
De nombreux mails sont alors échangés sur le sujet entre Anthony Fauci et Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook. On apprend également que Dr Fauci est en contacts réguliers avec Bill Gates à partir du mois d'avril 2020 au sujet des politiques de vaccination dans le monde.
 
La preuve scientifique
 
Le Dr Fauci s'exécute. Devant les caméras des chaînes de télévision ou devant son pupitre à la Maison-Blanche, le soldat Fauci répète sans lasse dès février 2020 qu'il est scientifiquement prouvé que le coronavirus est d'origine naturelle. 
 
Et ce, jusqu'à tout récemment. "Mon opinion, ainsi que celle de tant de mes confrères spécialisés dans les maladies infectieuses est que si vous observez les séquences génomiques des virus qui sont portés par les chauve-souris dans la nature, la similarité avec le virus actuel est frappante » (interview sur Fox News du 26 janvier 2021). « Et puis, c'est ce qu'il s'est toujours produit dans le passé avec les épidémies précédentes chinoises".
 
Ce qu'oublie de préciser le bon docteur, c'est que dans le passé, l'animal porteur du virus en question a toujours été identifié au bout de quelques mois. Or la Chine - qui a tout intérêt à soutenir la thèse de la création naturelle du virus - n'a toujours rien produit à ce jour... 
 
Mais qu'on se rassure, le docteur a eu le temps pendant la pandémie d'écrire un livre (qui doit être publié prochainement) intitulé « S'attendre à l'inattendu - 10 leçons sur la vérité ». 
 
L'arnaque du communiqué dans "The Lancet"
 
Le 19 février 2020, le prestigieux journal médical britannique "The Lancet" publia un communiqué co-signé par 27 scientifiques. On apprendra plus tard que le communiqué a en fait été rédigé sous l'impulsion de Peter Daszack (l'un des co-signataires en tant que zoologiste distingué), Président de EcoHealth Alliance, l'association à qui le gouvernement américain a sous-traité la distribution au laboratoire de Wuhan des quelques $ 800.000 de subventions publiques américaines.
 
Le communiqué affirme tout d'abord toute la solidarité des signataires au monde scientifique chinois. Puis il qualifie la théorie du virus échappé du laboratoire de pure conspiration, la comparant au déni du réchauffement climatique. Rien que ça.
 
Dans un mail du 18 avril 2020, le même Peter Daszack remerciera le Dr Fauci d'avoir promu l'idée auprès des médias que l'origine naturelle du virus était prouvée scientifiquement. « C'est très courageux » indique-t-il dans son mail.
 
Un autre consensus scientifique douteux
 
Le parallèle fait par la communauté scientifique américaine entre le débat sur l'origine du coronavirus et le débat sur le climat est révélateur. N'oublions pas que 95 % de la communauté scientifique, l'establishment politique, les médias et Hollywood font croire au grand public depuis 40 ans que la planète est en péril en raison des émissions de CO2 produites par l'homme. En ayant recours aux mêmes procédés du reste : mensonges, conflits d'intérêts, falsification des données, censure médiatique, mise à l'index des scientifiques dissidents... Une autre supercherie en somme.

Auteur(s): Anthony Lacoudre, pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Anthony Fauci

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir