L’apartheid assumé du président Macron

Auteur(s)
Estelle Fougères, pour FranceSoir
Publié le 13 juillet 2021 - 19:33
Image
Tounet séparation
Crédits
Tounet
Diviser pour mieux régner
Tounet

TRIBUNE - Le 12 juillet 2021, à 20h,  la démocratie française est morte. Depuis 18 mois, d’interdits en interdits, nous glissions tranquillement vers une dictature sanitaire qui ne disait pas son nom. Hier soir, lors de son allocution aux Français, il apparaît clairement que le chef de l’État - qui ne recule désormais devant rien, assume un régime d’apartheid.

L’apartheid, nous en avons tous entendu parler, notamment pour l’Afrique du Sud qui a pratiqué un régime de ségrégation des populations de couleur de 1913 à 1991. Mais les luttes de Nelson Mandela pour l’égalité sont loin, et, habitués depuis si longtemps au régime démocratique, la plupart d’entre nous n’aurions jamais pu envisager ce basculement brutal. C'est la raison pour laquelle nous avons encore du mal à nommer les choses. Pourtant, lorsque j’ouvre un dictionnaire pour en lire la définition, je réalise avec stupéfaction qu’elle correspond en tout point à ce que nous vivons :

Discrimination, voire exclusion, d’une partie de la population qui ne dispose pas des mêmes droits, lieux d’habitation ou emplois pour le reste de la collectivité.

Si vous êtes tentés d’obéir pour vivre tranquilles, je crois que vous faites une erreur de jugement. Les docteurs Folamour du vaccin ne s’arrêteront pas là. Vous avez accepté pour les personnes âgées et les personnes à risques, puis pour les adultes encore bien portant et maintenant pour les adolescents dès l’âge de 12 ans. Demain ce seront les enfants, et après-demain les nouveau-nés. Puis, comme l'a déjà dit Emmanuel Macron, il y aura les campagnes de rappel pour une troisième dose, puis une quatrième, etc.

Voir aussi : Allocution de Macron : entre autosatisfaction et obligations, l'adieu à la raison

D’ailleurs, savez-vous seulement ce qu’on vous a injecté ? Cet acte était-il précédé d’un consentement éclairé ? Vous a t-on seulement  expliqué que ce  vaccin est en réalité une thérapie génique expérimentale, qui n’a reçu qu’une autorisation temporaire appelée AMM conditionnelle, renouvelable chaque année et ce jusqu’au début de l’année 2023. Savez-vous que la phase 3, qui sert normalement  à tester les toxicités - notamment la génotoxicité - sur le long terme, est pratiquée en population générale sans le moindre scrupule ?

Avez-vous conscience du degré de protection de cette thérapie génique, qui n’empêche ni la transmission ni l’infection ? Et si elle vous a été vendue pour prévenir des formes graves, pourquoi dans ce cas ne pas la réserver aux seules populations fragiles plutôt qu’aux personnes jeunes qui développent une forme légère de la maladie ? Savez-vous qu’en Israël, les études gouvernementales montrent un nombre égal de gens infectés entre la population vaccinée et non vaccinée ? En somme, le vaccin n'apporte pas de bénéfice.

Voir aussi : entretien avec Christian Vélot

Réveillons-nous et résistons ensemble ! Plus que jamais, nous devons nous opposer à la terreur sanitaire. Nous avons vu le boycott faire ses preuves récemment, alors boycottons les établissements qui exigeront ce pass de la honte. Et ne nous berçons pas d’illusions. Si nous ne nous levons pas contre ces mesures, ils nous en imposeront d’autres.

Comment faire ? Si nous sommes privés de sorties dans les musées, cinémas, théâtre, bars et restaurants, plus que jamais nous devons nous montrer inventifs, créatifs et trouver d’autres alternatives pour nous réunir. Pour ceux qui aiment la musique, renouons avec la tradition des concerts privés. Ouvrons nos portes aux poètes. Visitons les ateliers d’artistes. Organisons des lectures de grands textes, des projections privées.

Mais ne soyons pas dupes ! Leur autoritarisme n’est là que pour masquer leur manque de légitimité. Et le plus sûr moyen de voir le système s’effondrer est de ne pas céder à leur chantage, à cette propagande de la terreur instillée à longueur de journées par les médecins de Molière et les docteurs Knock en tout genre. Si nous avons su conserver un peu de d'estime pour nous-mêmes, nous devons conserver notre dignité en refusant de nous coucher devant cette oppression.

Seule une résistance forte nous permettra de retrouver les chemins de la Liberté.
 

À LIRE AUSSI

Image
Rien ne va plus
Réveil, mode d'emploi
"Rien de pire que d'avoir 20 ans et des idées : tout le monde les trouve mauvaises", disait Coluche. Pas chez FranceSoir, nous publions donc cette tribune d'une jeune ...
21 avril 2021 - 21:37
Opinions
Image
Bien-pensance
La bien-pensance, une idée abjecte
TRIBUNE - Il y aura toujours des personnes pour dire qu’une simple gifle (ratée), c’est abject. Un sac de farine lancé sur un groupe de personnes en signe de protestat...
12 juillet 2021 - 19:38
Opinions
Image
Macron et FDO
Gendarmes et policiers exemptés de l'obligation vaccinale
Après qu'Emmanuel Macron a annoncé hier soir vouloir "vacciner partout", "vacciner le monde", en commençant par les soignants, le ministère de l'Intérieur nous apprend...
13 juillet 2021 - 18:55
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.