Passe vaccinal, vers un contrôle social à la française?

Auteur(s)
Virginie Joron, pour FranceSoir
Publié le 26 janvier 2022 - 15:08
Image
Qr code
Crédits
Pixabay License
"En attendant votre Passe vaccinal ne vous posez pas trop de questions, sous peine de devenir complotiste et irresponsable" Virginie Joron.
Pixabay License

TRIBUNE — Olivier Véran, notre ministre de la Santé si sûr de lui, vient d’être déclaré positif au Covid-19. Après les trois doses réglementaires que doivent se faire injecter les personnes responsables pour pouvoir continuer à bénéficier du statut de citoyen français.

S’il avait mieux écouté le grand épidémiologiste Richard Ferrand (à ses heures perdues président de l’Assemblée nationale) déclarant sur France Inter le 29 octobre 2020 que "si on est malade, c'est qu'on n'aura pas fait aussi attention que nécessaire", Olivier Véran ne se serait pas retrouvé dans cette situation. Ni Richard Ferrand lui-même, d’ailleurs, testé positif le 3 janvier 2022.

Ce n’est pas la seule drôlerie (mensonge) que l’on peut mettre sur le compte de ce gouvernement. C’est ainsi qu’il vient de mettre en place un passe vaccinal au moment même où l’épidémie paraît cette fois en phase de décroissance, ce qui le rendra probablement inutile. Certains scientifiques comme le Pr Caumes ou le Dr Blachier ont affirmé que ce passe vaccinal est une erreur sur le plan scientifique, car il n’empêche nullement la circulation massive d’un virus dont la dangerosité s’amenuise avec Omicron. Un passe déjà anachronique donc. 

Il n’y a guère lieu de s’attarder sur les déclarations de Madame Pécresse affirmant que ce passe était devenu inutile... Quelques jours après avoir appelé les députés LR à voter en sa faveur. Les électeurs français se chargeront bientôt de tirer les leçons de ses inconséquences.

Mais au-delà des polémiques de court terme et des affrontements politiques, les citoyens français et européens doivent prendre conscience du basculement sociétal qui est en train de s’opérer grâce à ce passe vaccinal. La fabrique du consentement basée sur la peur de la pandémie et des nouveaux variants qui pleuvent plus vite que l’éclair, peut nous emmener par étapes vers un système de contrôle social à la chinoise. Passe sanitaire, passe vaccinal, passe hygiénique si vous fumez ou mangez trop gras, passe climatique si votre empreinte carbone est trop importante, tout est devenu envisageable.

Voir aussi : "La lutte contre le passe sanitaire s’ancre dans un combat civilisationnel" Jean-Frédéric Poisson

Les signes inquiétants s’accumulent en effet. M. Véran, encore lui, est en charge en tant que ministre de la santé du nouvel « espace numérique de santé » lancé le 1er janvier 2022, destiné à tous les assurés sociaux et qui remplace le « dossier médical partagé ». Cet espace numérique présente deux subtilités, aussi importantes que discrètes. Il comportera notamment les informations relatives à vos différentes vaccinations. Ainsi votre statut de « vacciné » sera désormais numérisé et constituera un moyen de contrôle social supplémentaire.

Seconde subtilité, « une notification sera envoyée par voie postale ou par courrier électronique aux alentours du 15janvier, avec un délai d’opposition possible. Mais par défaut, l’espace est créé. ». Vous aurez un mois pour vous opposer à la numérisation de vos données de santé, faute de quoi elles seront rentrées dans l’espace numérique. Pour cela, vous aurez fortement intérêt à surveiller vos mails, voire vos spams et autres courriers indésirables. Loupez le coche ou ignorez son existence et vos informations personnelles seront numérisées. Numérisées à vie d’ailleurs, étant donné ce que sont Internet et les systèmes informatiques. Le saviez-vous ?

Voir aussi : France Connect : en marche vers le crédit social à la chinoise ?

Rassurez-vous, l’État sera là pour protéger vos données personnelles. Pas comme lorsqu’il a commencé à recueillir les données personnelles relatives au traçage du Covid-19 en passant par un logiciel Microsoft, transférant ainsi de facto les informations des citoyens français aux GAFAM américains. Se rendant compte de son erreur, le gouvernement français a « souhaité » mettre fin à ce contrat avec Microsoft, 12 mois après le début des transferts des données. Malheureusement, le secrétaire d’État à la transition numérique, Cédric O vient de révéler que cet hébergement des données médicales par Microsoft ne serait pas remis en cause « avant la présidentielle » car le contexte serait jugé trop « sensible ». Promis, après cela, on n’y reprendra plus le gouvernement français. Ni le Parlement européen, récemment condamné pour avoir laissé son centre de dépistage à la merci des « cookies » de Google et Stripe, transférant ainsi à la Big Tech américaine de précieuses données d’élus européens. Pas d’inquiétude à avoir donc, vos données les plus sensibles sont entre de bonnes mains.

Dans le même registre, on soulignera également la mise en œuvre prévue cette année d’un « portefeuille numérique européen ». Ce projet est décrit dans un projet de règlement intitulé « cadre européen relatif à une identité numérique », qui a été proposé par la Commission le 3 juin 2021. Il s’inscrit dans le programme d’ensemble intitulé « boussole numérique 2030 » établi par la Commission qui fixe les objectifs à atteindre pour réaliser une « identité numérique européenne ». Par exemple, d’ici 2030, les principaux services publics devront être disponibles en ligne, tous les citoyens européens devront avoir accès à leur dossier médical et 80 % des citoyens devraient utiliser une solution d’identification électronique. Honte à ceux qui penseraient que ce nouvel outil numérique pourrait ne pas être seulement là pour faciliter le quotidien de chacun et qu’il pourrait constituer un outil de contrôle social efficace ! En tant que député français au Parlement européen, j’aurai l’occasion de revenir plus longuement sur ce sujet. 

Le Conseil constitutionnel a la lourde responsabilité de montrer son attachement à la sauvegarde des principes fondamentaux de notre démocratie. Garant du respect des libertés des citoyens, il devait en toute logique déclarer l’instauration du passe vaccinal contraire à la Constitution. Mais sans surprise, il a préféré suivre ce gouvernement dans sa folie, il apporte sa contribution à l’évolution insidieuse vers un système de contrôle social sournois, totalement étranger à la France, le pays de la liberté. Rest in peace [reposez en paix, ndlr] Liberté-Égalité-Fraternité !

En attendant votre Passe vaccinal ne vous posez pas trop de questions, sous peine de devenir complotiste et irresponsable. Ne vous demandez pas pourquoi un ministre de la Santé triple dosé peut être contaminé alors que le Premier ministre Castex déclarait l’été dernier qu’avec deux doses on ne peut plus être infecté. Ne vous demandez pas pourquoi vos données vaccinales seront automatiquement numérisées dans un fichier gouvernemental géré par Microsoft, si vous n’avez pas pris l’initiative de vous y opposer. Réfléchir, c’est commencer à trahir. Croyez-le sur parole, c’est Ubu Roi qui veut ça. Et Ubu Roi vous emmerdera.

 

Virginie Joron est député européen, élue pour le Rassemblement national au sein du groupe Identité et Démocratie. Elle anime la chaîne YouTube "Virginie Joron".

À LIRE AUSSI

Image
Députés européens Parlement Bruxelles
Parlement européen : "La moitié des contrats avec Pfizer sont caviardés"
Ce mercredi 17 novembre, FranceSoir s’est rendu au Parlement européen pour rencontrer plusieurs députés qui se dressent contre la gestion de la crise sanitaire en Euro...
18 novembre 2021 - 19:34
Vidéos
Image
Des parlementaires européens vent debout contre le passe sanitaire
Des députés européens dénoncent le passe sanitaire, "oppressif et inefficace"
« Cette semaine encore, nous sommes ici pour dire non à la discrimination et non à la ségrégation. Nous sommes ici pour défendre les droits fondamentaux et les droits ...
02 novembre 2021 - 18:49
Politique
Image
députés
Des députés européens se lèvent contre le passe sanitaire : "ces sujets doivent être apartisans"
Dans la continuité de notre entretien au Parlement européen de Bruxelles avec les députées Virginie Joron et Francesca Donato, nous avons interviewé dans leur bureau q...
30 novembre 2021 - 21:34
Vidéos