Papouasie : 10 morts lors d'une émeute provoquée par la rumeur d'un enlèvement

Auteur:
 
AFP - Jakarta
Publié le 24 février 2023 - 15:27
Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse)
Image
Crédits
AFP - ACIZ RAZI
La police disperse la foule rassemblée à Wamena, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, le 23 février 2023
AFP - ACIZ RAZI

L'Indonésie a déployé des forces de sécurité dans une ville de la région séparatiste de l'est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée après la mort de dix personnes lors d'une émeute déclenchée par la rumeur d'un enlèvement d'enfant, a annoncé vendredi une source policière.

Des habitants de la ville de Wamena s'en sont pris jeudi à la police, lançant des pierres et des flèches, car ils pensaient qu'elle détenait des personnes soupçonnées d'avoir enlevé une fillette, a expliqué à l'AFP Ignatius Benny Ady Prabowo, porte-parole de la police de Papouasie.

Les policiers ont répliqué avec des armes à feu, tuant huit personnes, a-t-il rapporté, ajoutant que vingt-trois personnes avaient été blessées au cours de cet incident. Deux personnes ont par ailleurs été tuées par la foule, a-t-il relevé.

"La foule, devenue de plus en plus incontrôlable, n'a pas voulu écouter les autorités et n'a pas voulu se disperser après des tirs de sommation, et a même attaqué les (représentants) de l'autorité avec des flèches", a ajouté M. Prabowo.

Selon lui, "les émeutiers ont brûlé douze magasins et une maison. Plusieurs véhicules et motos ont été incendiés".

Au moins une centaine de membres des forces de l'ordre ont été envoyés depuis la capitale provinciale Jayapura pour éviter que la situation ne dégénère, a indiqué le porte-parole.

En parallèle, les parents de la fillette ont fait savoir qu'elle n'avait pas été enlevée et qu'elle se portait bien.

"La situation est sous contrôle", a assuré M. Prabowo.

Ancienne colonie néerlandaise, la Papouasie s'est déclarée indépendante en 1961, mais l'Indonésie voisine en a pris le contrôle deux ans plus tard, promettant un référendum sur l'indépendance.

Le vote qui a suivi en faveur du maintien en Indonésie a été largement considéré comme truqué.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.