Affaire Benalla : une nouvelle vidéo incriminante

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 28 juillet 2018 - 13:48
Image
Le chef adjoint à la sécurité de l'Elysée, Alexandre Benalla le 16 juillet 2018 à Roissy.
Crédits
© Thomas SAMSON / AFP/Archives
Une nouvelle vidéo sème le doute sur une seconde arrestation menée par Vincent Crase et Alexandre Benalla.
© Thomas SAMSON / AFP/Archives
Une nouvelle vidéo, dévoilée vendredi, fait état d'une nouvelle arrestation de la par de Vincent Crase et Alexandre Benalla lors des manifestations du 1er mai dernier. L e court film montre les deux hommes procéder à l'interpellation musclée de deux manifestants, ceux-ci ont porté plainte jeudi.

Alors qu'Alexandre Benalla s'exprimait au JT de 20 heures sur TF1 vendredi 27, Libération dévoilait une nouvelle vidéo l'incriminant lui et Vincent Crase. Le court film, extrait d'une vidéo plus longue de six minutes, montrait les deux homme procéder à une interpellation musclée lors des manifestations du 1er mai.

Les faits seraient déroulés au Jardin des plantes quelques heures avant la scène polémique de la place de la Contrescarpe.

Les deux hommes, censés être de simples observateurs et encadrés par le major Philippe Mizerski, sont donc à nouveau accusés d'avoir outrepassé leurs compétences et d'avoir brièvement interpellé un militant mais aussi "ceinturé" la jeune femme qui a filmé la scène.

A voir aussi: Benalla sur TF1 - il conteste les accusations, mais admet avoir reçu des images de la Préfecture de Police

En outre, le journal a bien précisé que la vidéo avait été effacée sous pression des policiers mais récupérée sur la carte mémoire du téléphone portable grâce à un logiciel dédié. Les deux personnes, une jeune femme de 24 ans militante communiste et fonctionnaire au ministère de la justice et un étudiant en sciences politiques de 23 ans, ont annoncé avoir porté plainte jeudi 26.

Alors que les forces de l'ordre demandaient au groupe de manifestants dont ils faisaient partie d'évacuer le Jardin des plantes, la jeune femme qui filmait la scène a été "ceinturée de façon très violente".

"Je ne sais pas quoi faire, je vais vers eux, je pose mes bras sur la personne qui ceinture Noémie et quelqu’un derrière moi me fait une balayette et me menotte", a expliqué l'étudiant en droit, incapable cependant de dire qui l'avait mis au sol.

"Je me suis fait plaquer contre l’arbre le plus proche avec le téléphone dans la main. J’ai les deux bras écartés et mon corps tape l’arbre", a quant à elle indiqué la jeune femme qui a remarqué un autre manifestant qui "avait mal" et qui "saignait".

La jeune femme a été rapidement relâchée mais l'étudiant a lui été placé en garde à vue. "La garde à vue éprouvante de mon client pour des faits particulièrement graves qu’il n’a pas commis. Il attend que la lumière soit faite sur le rôle joué par ceux, désormais bien connus, qui n’avaient manifestement pas autorité pour intervenir d’une quelconque manière dans son arrestation", a indiqué l'avocat du jeune homme.

Dans la vidéo, Vincent Crase, muni d'un brassard de police, apparait aux côtés d'Alexandre Benalla. Il est cependant impossible de voir si ce dernier est aussi muni d'un tel brassard.

A lire aussi:

Benalla - à Paris, une centaine de manifestants dénonce "l'insolence de Macron"

Affaire Benalla - la gauche surmonte ses divisions pour présenter une motion de censure

1er mai - un haut gradé n'avait "pas évoqué" la présence de Benalla avec sa hiérarchie selon l'IGPN

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
19/07 à 17:30
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.