Centrafrique: des militaires français accusés d'abus sexuels sur des enfants

Centrafrique: des militaires français accusés d'abus sexuels sur des enfants

Publié le 29/04/2015 à 19:58 - Mise à jour à 20:03
©Laurence Geai/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Selon un rapport interne des Nations unies, relayé par le quotidien britannique "The Guardian", des soldats français auraient commis des viols sur des enfants en Centrafrique. Le ministère de la Défense français a ouvert une enquête interne.

C'est un rapport accablant pour les soldats français. Rédigé par une équipe des Nations uni et relayé par le quotidien britannique The Guardian, il accuse plusieurs militaires, dont notamment des soldats français, d'avoir commis des viols sur des enfants en Centrafrique "en échange d'argent ou de nourriture". Ces viols se seraient déroulés en décembre 2013 et juin 2014 dans la capitale centrafricaine, Bangui. A cette époque, la ville était la proie d'intenses combats entre les miliciens chrétiens anti-Balaka et musulmans de la Sélaka.

Les enquêteurs ont recueilli plusieurs témoignages d'enfants expliquant les sévices dont ils ont été victimes. Le plus jeune, âgé de neuf ans, a notamment raconté avoir été abusé sexuellement avec un ami par deux soldats français alors qu’ils se trouvaient à un checkpoint, où ils cherchaient quelque chose à manger. Certaines des victimes ont même pu donner des descriptions précises de certains violeurs. Les soldats concernés seraient internationaux, et plus particulièrement Français de l'opération "Sangaris".

Selon The Guardian, le rapport aurait été confié durant l’été 2014 à des cadres de Haut-commissariat aux droits de l’homme, à Genève. Mais face à l'enlisement de l'enquête, un employé de l'ONU, Anders Kompass, a personnellement décidé de prévenir les autorités françaises.  Pour n'avoir pas respecté les procédures, il a été suspendu le 17 avril dernier et fait actuellement l'objet d'une enquête de l'ONU, a indiqué le conseiller juridique du ministère suédois de la Justice.

Face à ces accusations, le ministère français de la Défense a réagi dans un communiqué: "le ministre de la Défense a pris et prendra toutes les mesures nécessaires pour permettre la manifestation de la vérité. Si les faits étaient avérés, il veillera à ce que les sanctions les plus fermes soient prononcées à l'égard des responsables de ce qui serait une atteinte intolérable aux valeurs du soldat".

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des troupes internationales dont des militaires français sont accusés, selon un rapport de l'ONU, d'abus sexuels sur des enfants en Centrafrique.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-