Droit au logement opposable: le nombre de ménages reconnus prioritaires diminue

Droit au logement opposable: le nombre de ménages reconnus prioritaires diminue

Publié le 13/12/2016 à 10:29 - Mise à jour à 10:30
©Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Selon un rapport remis ce mardi à Emmanuelle Cosse, le nombre de ménages reconnus prioritaires au titre du droit au logement opposable diminue alors que la crise du logement s'aggrave. En cause: une "interprétation de plus en plus restrictive" de la loi.

Alors que la crise du logement s'aggrave, le nombre de ménages reconnus prioritaires au titre du droit au logement opposable diminue, en raison d'une "interprétation de plus en plus restrictive" de la loi, dénonce un rapport remis ce mardi 13 à la ministre du Logement. La ministre du Logement Emmanuelle Cosse avait confié à Marie-Arlette Carlotti, présidente du Haut comité pour le logement des personnes défavorisées et du comité de suivi de la loi Dalo une mission d'évaluation de l'effectivité du droit au logement opposable dans 14 départements.

Ce droit a été instauré par la loi Dalo, votée en mars 2007, qui stipule que toute personne menacée d'expulsion et n'étant pas en situation de se reloger par elle-même peut être reconnue prioritaire pour l'accès à un logement social. Le rapport constate que "le nombre de ménages reconnus au titre du Dalo est en baisse sur l'ensemble du territoire et particulièrement dans les 14 départements visités alors que l'ensemble des indicateurs disponibles démontre une aggravation de la crise du logement".

Le taux national de décisions favorables était de 44,9 % en 2008, et a atteint 28,63 % en 2015. Le nombre de ménages reconnus au titre du Dalo est en baisse depuis 2013, passant de 32.473 à 25.593 en 2015. En cause, "une interprétation de plus en plus restrictive des critères de la loi par les commissions de médiation chargées d'étudier les dossiers", explique le rapport: "le droit au logement opposable a de plus en plus tendance a être accordé au regard de l'offre de logement disponible sur le territoire", et non uniquement en fonction de la situation des ménages.

Le rapport cite par exemple une lettre du préfet du Var dans laquelle il félicite les membres de la commission de médiation d'avoir "su respecter les instructions préfectorales données", faisant baisser le taux de décisions favorables à 22 % contre 50 % sur les années précédentes. Autre enseignement, plusieurs départements (les pires étant les Alpes Maritimes et le Var) n'ont pas identifié l'ensemble des contingents de logements dont ils disposent.

Si la loi Dalo "a permis de faire accéder plus de 103.000 ménages à un logement", il existe toujours 57.000 ménages "naufragés du Dalo" en attente d'une proposition de logement depuis 1 à 7 ans. Le rapport propose 40 pistes pour améliorer l'effectivité du Dalo.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La loi Dalo "a permis de faire accéder plus de 103.000 ménages à un logement".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-