François Bayrou: "Alain Juppé est un homme de rassemblement"

François Bayrou: "Alain Juppé est un homme de rassemblement"

Publié le 08/01/2016 à 08:28 - Mise à jour à 08:29
©Capture d'écran RTL
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

François Bayrou était l'invité de RTL ce vendredi matin. Le président du MoDem et maire de Pau s'est exprimé sur l'opposition de Christiane Taubira à la déchéance de nationalité aux binationaux condamnés pour terrorisme puis a réaffirmé son soutien à Alain Juppé qu'il estime être l'homme qu'il faut pour qu'un "nouveau climat politique vienne".

Christiane Taubira: opposition à la déchéance de nationalité

"C'est une situation intenable. Vous ne pouvez pas avoir un gouvernement qui présente un texte aussi fondamental qu'un changement de la Constitution et avoir le ministre Garde des Sceaux, qui doit défendre ce texte, qui affiche publiquement son opposition au texte.  On est dans une crise politique, une crise gouvernementale".

"Cette crise gouvernementale doit se trancher soit par le fait que Madame Taubira retire ses propos, ce que je n'imagine pas qu'elle pourrait faire, ou qu'elle quitte le gouvernement. Ca va compliquer extrêmement la tâche du gouvernement et de l'inspirateur du texte, le président de la République".

"Madame Taubira dit que ce n'est pas efficace contre le terrorisme. Mais personne je crois n'a jamais prétendu que c'était une décision de dissuasion. C'est une décision de refus du peuple français d'apparaître comme pouvant abriter en son sein des gens qui attaquent directement le pays et viennent assassiner ses enfants".

"Ce n'est pas la sanction la plus grave qu'on pourrait imaginer contre ce type de comportement".

 

Antiterrorisme: des pouvoirs de police renforcés et moins encadrés

"On est dans un projet qui a fuité, qui n'est pas encore officiellement sur la table. Si j'étais à l'Assemblée nationale, je défendrai le principe que bien sur il faut armer le pays et donner à nos institutions les moyens de se battre contre ce qui ne cesse de nous menacer. De ce point de vue là, il faut la fermeté. Pour moi, chaque fois qu'on porte atteinte aux libertés individuelles, il faut l'intervention d'un juge".

 

Alain Juppé proche des idées de Nicolas Sarkozy?

"Je ne crois pas qu'on puisse présenter les choses de cette manière là. Il arrive assez souvent que les responsables politiques présentent ou défendent les mêmes mesures. Ce n'est pas un drame. Ce qui compte dans l'élection du président de la République, c'est le caractère, le tempérament de ceux qu'on élit".

"L'attitude d'un président de République doit être de rassembler les Français et pas de les mettre en affrontement les uns contre les autres. Alain Juppé est un homme de rassemblement. Il a bien raison de dire qu'il faut une police à l'intérieur des prisons qui permette de prévenir les comportements de radicalisation. Je l'aiderai pour son engagement à la présidence de la République car il me parait être, s'il gagne son pari, l'homme qui faut pour qui un nouveau climat politique vienne".

 

Décès il y a 20 ans de François Mitterrand

"C'était un homme d'Etat. Il aimait son pays. J'étais en désaccord avec ses idées politiques mais c'était quelqu'un qui avait caractère et un refus de se rendre et de plier qui était admirable. C'était un homme d'Etat à la dimension de la France avec des idées politiques qui n'étaient pas toujours bonnes et qui d'ailleurs n'étaient pas toujours les siennes". 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Alain Juppé était au micro de RTL ce vendredi matin.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-