Grand débat: Chantal Jouanno abandonne mais garde son salaire polémique de 14.666 euros

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Grand débat: Chantal Jouanno abandonne mais garde son salaire polémique de 14.666 euros

Publié le 09/01/2019 à 10:44 - Mise à jour à 10:53
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Chantal Jouanno a décidé de se retirer du pilotage du grand débat national pour répondre à la crise des Gilets jaunes après les critiques contre sa rémunération. Elle conserve néanmoins son salaire de plus de 14.000 euros

Elle jette l'éponge. Chantal Jouanno a finalement renoncé à piloter le grand débat national organisé par l'exécutif pour répondre à la crise des Gilets jaunes. Toutefois, elle reste présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP) et devrait donc, pour l'instant, garder la même rémunération, à 14.666 euros brut par mois. Ce même salaire qui avait provoqué la polémique alors que le pouvoir d'achat s'annonce comme la préoccupation n°1 de cette grande consultation.

"Je maintiens ma présidence (de la CNDP), ceci dit, je remets dans les mains du président de la République et du gouvernement en général, le niveau de rémunération de la présidente de la CNDP qu'il leur appartiendra d'arbitrer, comme les autres rémunérations des autorités indépendantes et des hauts fonctionnaires", a déclaré l'ancienne sénatrice de Paris. Elle a reconnu que les débats nés sur son niveau de salaire (14.666 euros) était "légitimes" mais que les "conditions de sérénité nécessaires pour ce débat" n'étaient pas assurées.

Lire aussi - Le grand débat démarre mal, avec le départ de Chantal Jouanno

"Son salaire est fixé avec des règles qui sont les mêmes pour tous. Peut-être qu'il faut faire plus de transparence sur ces niveaux de salaire, moi ça ne me pose aucune difficulté", a réagi Bruno Le Maire sur France Culture, tout en prenant acte d'un "choix personnel". Et d'ajouter: "Ce qui compte pour moi, je vais vous le dire très sincèrement, ce n'est pas la démission de Chantal Jouanno, c'est le succès du grand débat. Je pense que ce grand débat est vital, c'est ce qui doit permettre de transformer une crise en nouvel élan pour notre pays".

Dans une lettre adressée en décembre à Matignon, la CNDP avait assuré qu'elle "veillera(it) à ce que les réunions" ne soient pas des "meetings politiques". À partir de la mi-janvier et jusqu'en mars, quatre thèmes seront au cœur des discussions auxquelles les citoyens sont invités à participer: la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté (dont l'immigration), l'organisation de l'État et des services publics. Le grand débat doit s'ouvrir le 15 janvier sous l'égide du chef de l'Etat qui se rendra à Grand Bourgtheroulde, une commune de l'Eure, a précisé ce mercredi 9 sur LCI Sébastien Lecornu, ministre des Collectivités territoriales.

Voir:

Chantal Jouanno annonce qu'elle se retire du "grand débat national"

Polémique sur le salaire de Chantal Jouanno, organisatrice du grand débat national

Le "grand débat national" sera "libre", assure Chantal Jouanno

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Chantal Jouanno se retire du pilotage du grand débat national mais conserve néanmoins son salaire de plus de 14.000 euros.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-