Le professeur Raoult écope d'un blâme : une décision "politique" mais "pacificatrice", pour Me Di Vizio

Le professeur Raoult écope d'un blâme : une décision "politique" mais "pacificatrice", pour Me Di Vizio

Publié le 03/12/2021 à 16:44
FranceSoir
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

La décision était attendue ce vendredi : le professeur Raoult a reçu un blâme du Conseil de l'Ordre des médecins. Une sanction "politique", pour Me Di Vizio, qui juge qu'elle est finalement minime au regard de la cabale dont a été victime le directeur de l'IHU.

Didier Raoult s'était rendu le 5 novembre à l'audience, dépaysée à Bordeaux, pour répondre devant ses pairs d'une multitude de griefs, dont la promotion d'un traitement "insuffisamment éprouvé", un manque de confraternité, et en définitive "l'ensemble de son œuvre" mise en accusation - sans qualifications précises, nous avait expliqué son avocat devant les instances disciplinaires, Me Di Vizio, le lendemain :

Voir aussi  "Ce qu’on ne supporte pas chez Didier Raoult, c’est qu’il parle aux gens" Fabrice Di Vizio

C'est aujourd'hui à 16 heures que la nouvelle est tombée : un blâme. Une sanction intermédiaire et relativisée comme tel par Me Di Vizio. Ce dernier avait demandé à la chambre disciplinaire de déclarer la plainte irrecevable, l'enjoignant de ne pas se prêter à un "procès politique". Joint par France Soir, il prend acte du caractère... "politique" de la décision, tout en soulignant qu'elle est minime au regard de la campagne menée envers son client. Il la juge "pacificatrice", symptôme d'une volonté de "préservation de la paix sociale". En attendant les motivations de la décision, il présume que c'est la communication du professeur Raoult qui a été jugée, pour aboutir à cette décision modérée, et non ses choix thérapeutiques (le fameux "charlatanisme") qui n'auraient théoriquement pas pu conduire à une telle sanction.

Un opposant au Pr Raoult également sanctionné

Le docteur Guillaume Gorincour, visé par une plainte du professeur Raoult pour "manque de confraternité", a lui écopé d'un "avertissement" : une sanction inférieure au blâme, mais embarrassante au regard de son poste de vice-président du Conseil de l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône. Sauf à faire appel et voir cette décision infirmée, il devra y abandonner son siège.

Pas d'appel envisagé

À l'annonce de la décision, le professeur Raoult n'entend pas pour le moment faire appel, indique son avocat, pas mécontent de voir "les espoirs de radiation" de certains battus en brèche. "Tout ça pour ça !", moque-t-il, ne se privant pas de souligner le ridicule de la situation, en comparant la gravité des griefs martelés depuis 18 mois par la meute des opposants et détracteurs du Pr Raoult, au regard de la décision rendue : ce n'est pas la non-recevabilité attendue, ou à défaut, la relaxe espérée, mais ce blâme de "lycéen" pour son client semble être un pis-aller dont ils s'accommodent.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le professeur Raoult, à son bureau de directeur de l'IHU, le 16 novembre 2021.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-