Loi Macron: Manuel Valls s'apprête à réengager le 49-3, l'opposition prépare une motion ce censure

Auteur(s)
RT
Publié le 16 juin 2015 - 16:58
Image
Manuel Valls lors des questions à l'Assemblée nationale le 09.12.14.
Crédits
©Capture d'écran LCP
L'utilisation de l'article 49-3 n'est "pas un acte d'autorité", assure Manuel Valls.
©Capture d'écran LCP
Alors que François Hollande vient d'annoncer sa volonté de voir la loi Macron adoptée d'ici au 14 juillet, Manuel Valls s'apprête à engager pour la deuxième fois l'article 49-3 pour faire passer la loi à l'Assemblée. L'opposition quant à elle compte à nouveau déposer une motion de censure.

Alors que l’opposition et les frondeurs du PS qualifient à tour de bras l’utilisation du 49.3 par le gouvernement d’"abus de faiblesse", Manuel Valls va à nouveau engager ce mardi sa responsabilité pour permettre l’adoption sans vote en nouvelle lecture du projet de loi Macron. Dans le même temps, François Hollande a annoncé sa volonté de voir la loi adoptée d’ici au 14 juillet.

"La loi Macron va libérer davantage notre économie, donner un coup de jeune à nos entreprises. C’est la raison pour laquelle il faut qu’elle s’applique vite. C’est la raison pour laquelle j’engagerai l’article 49-3 de la Constitution, j’engagerai ma responsabilité comme je l’avais déjà fait sur ce texte", a déclaré ce matin le Premier ministre à la presse, interrompant ainsi dès le premier jour des débats qui devaient commencer dans la soirée et durer jusqu'au 24 juin avec l'examen de près de 400 articles et plus de 1.000 amendements.

Répondant à ses détracteurs, Manuel Valls a également tenu à assuré que le fait d’utiliser l’article 49-3 n’était pas un "acte d’autorité"  mais un "acte d’efficacité sur l’autorité française""Il faut aller vite, il faut réformer, c’est ce qu’attendent les Français et moi je suis à l’écoute et à l’attente de me compatriotes", a-t-il ainsi justifié.

Ces déclarations ont provoqué l’ire des députés socialistes frondeurs. "Ce n'est pas la marque des forts de ne pas débattre. (...) C'est un aveu de faiblesse", a notamment lancé l'ancien ministre socialiste Benoît Hamon ce matin sur iTELE tandis que Gérard Filoche, autre socialiste frondeur, dénonçait "un coup de force contre la gauche" sur Twitter.

L’opposition quant à elle compte à nouveau déposer une motion de censure, comme elle l’avait déjà fait en février quand le gouvernement avait fait passer en force la loi Macron en première lecture à l’Assemblée nationale. "Je ne vois pas comment nous pourrions faire autrement. C'est un mépris absolu du Parlement!", a en effet annoncé Philippe Vigier, le patron du groupe UDI, à l’Obs. Les Républicains devraient également s’engager dans cette voie.

Mais si les deux partis comptent suffisament de parlementaires dans leurs rangs pour déposer une motion de censure, ils devraient toutefois, comme il y a quatre mois, manquer de voix pour réussir à renverser le gouvernement. Car il leur faudrait pour se faire arriver à convaincre la majorité des députés. Affaire à suivre…

À LIRE AUSSI

Image
Emmanuel Macron de trois quart, un dossier à la main devant l'Elysée
Loi Macron: la gauche divisée à deux jours de la présentation du texte en Conseil des ministres
Emmanuel Macron présente son projet de loi "croissance et activité" mercredi 10 en Conseil des ministres. Mais une partie de la majorité s'oppose au texte du ministre ...
08 décembre 2014 - 21:00
Politique
Image
Aurélie Filippetti
Aurélie Filippetti (PS): "Le groupe socialiste à l'Assemblée nationale n'est pas prêt à voter en l'état" la loi Macron
Aurélie Filippetti était l'invité de France Inter ce lundi matin. La députée PS de Moselle et ancienne ministre de la Culture est revenue sur la défaite au premier tou...
15 décembre 2014 - 10:06
Politique
Image
François Fillon.
François Fillon sur la loi Macron: "il y a des choses qui vont dans le bon sens"
François Fillon était l'invité de BFMTV et RMC Info ce mercredi matin. L'ancien Premier ministre est revenu sur la situation économique et politique de la France et su...
07 janvier 2015 - 10:46
Politique