Manifestations du 23 octobre : la prorogation de l'état d'urgence sanitaire passe mal

Manifestations du 23 octobre : la prorogation de l'état d'urgence sanitaire passe mal

Publié le 22/10/2021 à 11:00
AFP / FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Ils étaient près de mille à s’être déplacés en plein après-midi, un jour de semaine, ce mardi 19 octobre, pour se masser devant l’Assemblée nationale, protestant contre l’extension du passe sanitaire. Ce week-end, les manifestants poursuivront leur combat et iront montrer, comme ils aiment le dire, qu'ils sont le nombre. Comme depuis maintenant plusieurs mois, leur lutte s'articulera autour de l'interdiction de prescription, l'obligation du passe sanitaire, ou encore les projets de lois liberticides divers et variés.

Voir aussi : Sept soignants suspendus : "Ils nous empêchent de travailler alors qu'on a besoin de médecins"

Mardi, bien que certains n'y aient vu qu'un écran de fumée, les manifestants assuraient avoir retrouvé un peu d'espoir en voyant le Sénat rejeter le projet de loi sur la vaccination obligatoire. Bien qu'ensuite les députés aient majoritairement voté pour l’extension du passe sanitaire, les débats ne sont pas finis ; le projet de loi commence sa navette parlementaire.

Voilà plus de trois mois, depuis les annonces d’Emmanuel Macron du 12 juillet, que Gilets jaunes, médecins et citoyens essaient de s'unir pour lutter contre les mesures coercitives. Ce samedi 23 octobre marquera peut-être un épisode important, tant le projet de loi "Vigilance sanitaire" attise la colère.

Voici quelques dates de rassemblements, dans les grandes et petites villes de France :

À Paris, l’Union citoyenne pour la liberté se rassemble à 13 h, place Pierre Laroque (35 avenue Duquesnes).
Sébastien Philippart et ses Gilets jaunes seront dès 13 h sur la place de la Bourse.
Les autres Gilets jaunes seront sur la place Félix Eboué, dès midi.
Florian Philippot et ses Patriotes partiront à 14 h place du Palais Royal.

Voir aussi : Le passe sanitaire suspendu au CHU de Martinique pour les soignants

Voici quelques autres dates concernant l’hexagone, le Québec ou encore la Suisse (cette liste n’est pas exhaustive et peut être complétée, notamment avec l’agenda du Mouvement citoyen sans étiquette) :

Samedi 23 octobre

Amiens – 14 h gare d’Amiens

Angers – 15 h place du Ralliement (entrée des Galeries Lafayette)

Antibes – 10 h 30 rond-point (route de Grasse & la Provençale)

Belfort – 15 h devant la préfecture

Berne (Suisse) – 12 h 30 Münsterplatz

Bourges – 15 h place Séraucourt

Brest – 14 h place de Strasbourg

Dinan - 14 h 30 sous-préfecture (soutien au docteur Ven Dien)

Drummondville (Québec) – 13 h parc St-Frédéric

Figeac – 10 h jardin de l’hôpital

Grenoble – 14 h place de Verdun

Guingamp – 10 h Centre hospitalier

Lannion – 10 h parking de la Poste

Lille – 13 h place de la République

Limoges – 14 h place Jourdan

Marseille – Vieux-Port 13 h 30

Nancy - 14 h - place Maginot

Nîmes - 16 h – préfecture

Poitiers – 14 h mairie (place du Maréchal Leclerc)

Rouen - 14 h - mairie

Royan - 15 h - place Charles De Gaulle

Saint-Denis - 14 h - préfecture

Saint-Germain-en-Laye - 11 h au parvis de l'église

Soissons - 14 h - l'Archer

Versailles- 11 h – mairie

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'extension du passe sanitaire passe de travers

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-