Marine Le Pen annule sa participation à "Des paroles et des actes"

Marine Le Pen annule sa participation à "Des paroles et des actes"

Publié le 22/10/2015 à 20:29 - Mise à jour à 20:36
©Capture d'écran France2
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Marine Le Pen, qui a annulé sa venue dans l'émission "Des paroles et des actes", devait y débattre entre autres avec Xavier Bertrand des Républicains et le socialiste Pierre de Saintignon.

La présidente du Front national a attendu le dernier moment pour annuler sa venue dans l'émission "Des paroles et des actes" (DPDA) présentée par David Pujadas sur France-2. Après 24 h de polémiques sur le contenu de l'émission, Marine Le Pen a finalement choisi de ne pas paraître sur le plateau.

"Je ne me rendrai pas ce soir à cette mascarade qu'est devenue depuis quelques heures l'émission de M. Pujadas +Des paroles et des actes+", a-t-elle affirmé dans un communiqué, peu avant 18 heures ce jeudi.

Pour justifier ce revirement, son bras droit, Florian Philippot a expliqué "qu'on lui proposait plus de trois heures d'émission, six débats. Elle acceptait qu'il y ait des débats, mais pas deux fois des représentants du Parti socialiste et des listes UMP-UDI". Et d'ajouter "on l'a déjà traitée très mal en lui imposant un débat, sans aucune discussion, par un mail envoyé en pleine nuit, la veille de l'émission".

Marine Le Pen avait déjà dénoncé un "amateurisme total" de France 2, après que la chaîne ait décidé d'inviter ses adversaires aux régionales, Xavier Bertrand des Républicains et le socialiste Pierre de Saintignon. "On m’a traitée comme jamais je n’ai été traitée, avec autant de mépris, de discourtoise, puisque mon directeur de la presse a été informé à 23h40 et n’a donc pris connaissance de ce mail que ce matin", s'est-elle indignée.

 Elle devait à l'origine débattre uniquement avec le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll et le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde.

"Non je ne renoncerai pas, malgré toutes les mauvaises manières qui me sont faites, pour une raison simple, c’est que je suis la voix de ceux qui n’en ont pas", avait pourtant déclaré la présidente du FN sur Europe-1.

Sur Twitter, ces adversaires n'ont pas tardé à réagir. "Décidément beaucoup de paroles et pas d'acte" a raillé Gérald Darmanin, directeur de campagne de Xavier Bertrand. "Elle se défile et fuit le débat car elle n'a pu choisir ses contradicteurs", a jugé Jean-Christophe Lagarde. "Elle a peur du débat parce qu'il dévoilerait sa méconnaissance de la région et l'indigence de ses propositions", d'après M. de Saintignon.
 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marine Le Pen ne participera finalement pas à l'émission "Des paroles et des actes".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-