Nicolas Sarkozy : les manifestants de "Nuit Debout" "n'ont rien dans le cerveau"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 26 avril 2016 - 19:49
Image
Sarkozy-Photo
Crédits
©LionelBonaventure/AFP
A Nice, Nicolas Sarkozy a mis en garde son propre camp contre les risques de la division.
©LionelBonaventure/AFP
En réunion publique à Nice, Nicolas Sarkozy a vivement critiqué les manifestants de "Nuit Debout","des gens qui n'ont rien dans le cerveau" et "viennent sur la Place de la République donner des leçons à la démocratie française", selon lui. Le président des Républicains en a également profité pour évoquer son éventuelle candidature à la primaire de la droite, se refusant à "précipiter le calendrier".

Le président des Républicains Nicolas Sarkozy a stigmatisé mardi 26 à Nice lors d'une réunion publique les participants aux "Nuit Debout", "des gens qui n’ont rien dans le cerveau et qui viennent (...) donner des leçons". "Nous ne pouvons pas accepter que des gens qui n’ont rien dans le cerveau viennent sur la Place de la République donner des leçons à la démocratie française", a-t-il lancé. "La situation du pays est bien plus grave que ce que l’on dit", a décrit M. Sarkozy. "Il y a des jeunes Français éduqués en France qui en sont venus à haïr la France, il y a l’état d’urgence, il y a des casseurs tous les soirs place de la République. On incendie, on brûle, on bafoue l’autorité de l’État", a-t-il encore déclaré.

La réunion électorale en plein air s'est déroulée avec en fond sonore un concert de casseroles organisé par des militants locaux du mouvement Nuit Debout, massés à l'extérieur du jardin public où s'exprimait M. Sarkozy. Le président des Républicains qui se donne "une année pour, ensemble, lever l’immense armée de tous ceux qui veulent l’alternance" en 2017 a mis en garde son propre camp contre les risques de la division. "Nous n’avons pas à précipiter le calendrier. Le dépôt des candidatures, c’est le 9 septembre, les parrainages le 21 et le vote le 29 novembre. Vous imaginez si, aujourd'hui, je devais être candidat, alors que chaque matin, ou presque, un nouveau candidat se présente?", a-t-il expliqué à propos de son éventuelle candidature à la primaire à droite pour la présidentielle.

Mais "je n’ai pas l’habitude d’être en retard", a-t-il poursuivi lors de ce déplacement en soutien à Marine Brenier, qui se présente les 22 et 29 mai à une législative partielle dans la 5e circonscription des Alpes-Maritimes, après la démission de Christian Estrosi, maire LR de Nice et président de la région Paca. M. Sarkozy a promis que son parti présenterait d'ici juin un "projet fort" en vue de 2017, expliquant qu’il fallait "refonder l’Europe" et "baisser les impôts". "Si nous faisions comme les socialistes au moment où la pensée de gauche vole en éclats, alors nous nous retrouverions dans la situation de l’Autriche où, à cause de la pensée unique, le peuple n’a plus le choix qu’entre l’extrême droite et un bobo non identifiable !", a-t-il dit.

 

À LIRE AUSSI

Image
Nuit Debout manifestation contre le FN
"Nuit debout" : le mouvement s'interroge sur son avenir
Trois semaines après sa formation spontanée place de la République, le mouvement "Nuit debout" s'interroge sur son avenir. Plusieurs centaines de sympathisants ont déb...
21 avril 2016 - 16:32
Politique
Image
Des CRS place de la République dans la nuit du 22 au 23 avril.
Nuit Debout : nouvelles soirée de violences place de la République
Après une semaine calme, de nouvelles violences ont opposé manifestants et forces de l'ordre place de la République dans la nuit de vendredi à samedi, en marge du rass...
23 avril 2016 - 12:18
Société
Image
Nuit Debout manifestation contre le FN
"Nuit Debout" : des militants manifestent à Paris contre le Front national
Une petite manifestation regroupant des militants du mouvement "Nuit Debout" a eu lieu mardi devant une école de commerce parisienne qui devait accueillir Florian Phil...
20 avril 2016 - 15:51
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.