Passe vaccinal : la spectaculaire réanimation des syndicats

Passe vaccinal : la spectaculaire réanimation des syndicats

Publié le 20/01/2022 à 10:58 - Mise à jour à 17:46
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Ils avaient brillé par leur absence, ou leur silence assourdissant. On se souvient que l'été dernier, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, avait mollement affirmé l'opposition de la centrale au passe sanitaire, annonçant... un rendez-vous avec Jean Castex et une manifestation quelques semaines plus tard, en octobre.

Voir aussi : On a retrouvé Philippe Martinez : la révolution arrive, elle a pris l'escalier

Cette fois, "sur la route d’un régime d’exception qui n’en finit plus", les organisations SAF, Solidaires, LDH et CGT ont fait valoir leurs propres arguments devant le Conseil constitutionnel, via une "porte étroite", indiquent-elles dans un communiqué commun.

Le Conseil, qui doit rendre sa décision demain, a été également sollicité par des contributions extérieures du Cercle Droit & Liberté, de l'association BonSens, et de Maître Di Vizio, notamment, ou encore de citoyens comme Jean Mizrahi.

Voir aussi, debriefing avec Jean Mizrahi :
"Des mesures discriminatoires qui ne sont proportionnées ni à la situation sanitaire, ni à aucune nuisance suscitée par des non-vaccinés"

Les syndicats dénoncent l'amplification de "la disproportion entre les objectifs prétendument poursuivis par le gouvernement et les atteintes aux droits et libertés des citoyennes et citoyens, notamment des travailleuses et travailleurs, tenus de se faire vacciner sous la menace d’une suspension de leur contrat de travail sans rémunération. L’adéquation entre les mesures et la protection collective en termes de santé n’est d’ailleurs pas assurée puisque le passe vaccinal ne permet pas de garantir l’état viral de la personne et qu’un résultat de test négatif est désormais exclu du « passe » par la nouvelle loi."

Les organisations s'opposent également dans leur communiqué commun à "la vaccination obligatoire pour les déplacements interrégionaux qui porte particulièrement atteinte aux droits des citoyennes et citoyens lors de leurs déplacements professionnels ou encore syndicaux."

"La possibilité de vérifier l’identité du détenteur (NDLR : pour des questions de lisibilité, l'écriture dite inclusive du communiqué a été corrigée) du passe vaccinal" est également visée, pointant des "pouvoirs de police ainsi délégués à des personnes privées, sans formation ni déontologie professionnelle pour les encadrer."

Ils concluent : "Le passe vaccinal participe et ajoute des atteintes à un ensemble de droits constitutionnellement garantis, atteintes inadéquates, injustifiées et disproportionnées dont nos organisations défendent logiquement l’inconstitutionnalité."

Et affirment que "dans l’attente de la décision du Conseil, nos organisations continueront de mener le combat contre ces mesures et leur mise en œuvre."

Le communiqué sur le site de la CGT : SAF, Solidaires, LDH, CGT : ensembles pour défendre nos droits et libertés fondamentaux contre le passe vaccinal (PDF)

Les réactions acerbes ou amères ont illustré que les Français ont de la mémoire et n'apprécient pas ce réveil tardif des syndicats lors de l'instauration du passe sanitaire, et des suspensions de soignants notamment :

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Philippe "Hibernatus" Martinez

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-