Présidentielle 2017: Alain Juppé "déterminé à aller jusqu'au bout"

Auteur(s)
MM
Publié le 01 avril 2015 - 11:01
Image
Alain Juppé était l'invité d'Europe-1.
Crédits
©Capture d'écran Europe-1
Alain Juppé sur Europe-1: "le Front national a raté ses élections départementales"
©Capture d'écran Europe-1
Alain Juppé était l'invité d'Europe-1 ce mercredi matin. Le maire de Bordeaux s'est longuement exprimé sur les résultats des élections départementales et sur sa postion par rapport au Front national.

Les négociations de Lausanne sur le nucléaire iranien

"Ce sont des négociations stratégiques. Il faut remettre l'Iran au cœur de la diplomatie et la sortir de son isolement. L'Iran est un acteur majeur du conflit syrien, nous devons travailler avec ses dirigeants, Bachar al-Assad n'est qu'un pion".

"Si on aboutit à un accord, cela sera un plus pour ceux en Iran qui veulent un pays plus ouvert et plus démocratique. L’accord doit donner des garanties. Espérons que nous arriverons à une issue positive".

 

L'offensive de l'UMP contre Manuel Valls et les appels à sa démission

"Ce n'est pas l'UMP de réclamer le départ de Manuel Valls, par contre il faut souligner que sa politique est un échec sur toute la ligne. Nous avons des institutions en France et nous devons les respecter".

"Nous devons préparer l'alternance et faire notre travail d'opposition au Parlement. Notre pays ne se porte pas bien. Il est le temps de préparer l’alternance et de proposer des réponses aux questions des Français.

"J'ai entendu la cacophonie de sa majorité. Il y a une crise politique et morale qui paralyse la majorité. Nous avons besoin de véritables réformes structurelles".

"Les aveux sont bien gentils mais ce qui compte c'est d'infléchir sa politique".

"Nous devons faire notre travail d'opposants. Nous devons également faire un combat frontal contre le Front national pour montrer aux gens à quel point ce parti est dangereux".

"Les élections départementales sont un succès pour l'UMP, son président, nos candidats et toute l'équipe dirigeante. Le chef du parti doit en tirer profit c'est normal. C'est le succès de l'union de la droite et des centres".

"Le sud-ouest est une terre radicale et j'ai le mérite de me battre sur une terre radicale".

"J’ai pratiqué le pardon des offenses. Quand le MoDem est clair et est un opposant à la politique des socialistes, c’est un allié".

 

Désignation des présidents de conseils départementaux, possible alliance UMP-FN dans certains cantons?

"Nous devons refuser toute espèce d'alliance avec le FN. Nous avons toujours été clair sur ça, il n'y a pas d'ambiguïté".

"Le Front national a raté ses élections départementales car il n'est pas le premier parti de France et n'a gagné aucun département. Ils n'ont absolument pas rempli leurs objectifs de campagne".

"J'essaye d'expliquer pourquoi le Front national a un programme dangereux pour la France. Quand je rencontre des électeurs de ce parti, mon travail est de leur expliquer pourquoi sortir de l'euro est une erreur, pourquoi revenir à la retraite à 60 ans n'est pas possible…".

 

Les ennuis judiciaires de Nicolas Sarkozy

"J'espère de tout cœur que Nicolas Sarkozy fera prévaloir son bon droit".

 

Présidentielle de 2017

"Une élection présidentielle est un acte de confiance, je suis déterminé à aller jusqu'au bout. J’ai besoin des Françaises et des Français pour co-construire ensemble notre projet d’avenir".