Presse: "l'amendement Charb" adopté au Sénat à l'unanimité

Auteur(s)
AZ
Publié le 06 février 2015 - 12:08
Mis à jour le 07 février 2015 - 15:16
Image
Charb.
Crédits
©Revelli Beaumont/Sipa
L'amendement "Charb" a été adopté jeudi 5.
©Revelli Beaumont/Sipa
L'amendement, pour lequel le dessinateur Charb avait milité avant d'être tué par les frères Kouachi, a été adopté à l'unanimité jeudi 5 au Sénat. Validé dans le cadre d'un projet de loi sur la modernisation du secteur de la presse, il doit favoriser le financement des journaux.

Cet amendement fait office d'hommage à titre posthume. Près d'un mois jour pour jour après l'attentat au siège de Charlie Hebdo, le Sénat a adopté, jeudi 5 au soir, l'amendement dit "Charb". Portant le nom du directeur de la publication du journal, il permet aux particuliers de bénéficier d'une réduction d'impôt sur un don fait à une entreprise de presse d'information politique et générale. Ce dernier a été adopté dans le cadre de la discussion du projet de loi sur la modernisation du secteur de la presse.

"S'il avait encore été en vie, Charb aurait levé le poing ce soir", a déclaré Olivier Dartigolles, le porte-parole du Parti communiste (PCF) se félicitant de l'adoption à l'unanimité des sénateurs de l'amendement.  

Le gouvernement a ainsi fixé deux niveaux d'incitation à l'avantage fiscal: 30% des sommes versées pour les titres de presse d’information politique et générale et jusqu’à 50% lorsque cet investissement concerne les "entreprises solidaires de presse", soit les nouveau titres d'informations.

Ce n'est pas la première fois qu'il fait parler de lui. Cet amendement avait déjà été déposé une première fois lors de la loi de finances pour 2015 mais avait été rejeté. Les choses ont toutefois évoluées. Suite à l'attentat contre Charlie Hebdo, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, avait relancé l'idée avant que le groupe socialiste ne rédige un autre amendement plus conforme au droit. Cette deuxième version a finalement été adoptée avec l'accord de Fleur Pellerin.

Invité ce vendredi matin de France Info, la ministre de la Culture et de la Communication, est revenue sur le vote de cet amendement. "Ce que nous avons souhaité faire avec cet amendement, c'est de créer un dispositif fiscal permettant de soutenir la volonté de nos concitoyens d'investir au capital d'entreprises de presse", a-t-elle déclaré. 

À LIRE AUSSI

Image
Fleur Pellerin était l'invité de France Info, vendredi 6 février.
Fleur Pellerin: "nous sommes en guerre contre la fracturation de notre société"
Fleur Pellerin était l'invité de France Info ce vendredi matin. Un mois après la tuerie au siège de "Charlie Hebdo", la ministre de la Culture et de la Communication a...
06 février 2015 - 11:03
Politique