Réécrire la Constitution en écriture inclusive, la proposition d'une députée LREM

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Réécrire la Constitution en écriture inclusive, la proposition d'une députée LREM

Publié le 22/06/2018 à 07:54 - Mise à jour à 07:56
© Martin BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un amendement déposé par la députée de la Moselle, Isabelle Rauch (LREM), souhaite faire réécrire la Consitution de la Ve république pour rendre "visible les femmes". Pour cela, elle voudrait utiliser l'écriture inclusive.

Devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles le 9 juillet prochain, Emmanuel Macron devrait détailler en profondeur la révision constitutionnelle qu'il compte faire adopter prochainement. Avant que le texte ne soit discuté par les deux chambres, les groupes se réunissent pour proposer des amendements et des évolutions au projet de loi qui existe pour le moment. 

Et l'une de des propositions a attiré l'oeil du Figaro. Il s'agit d'un amendement déposé par la députée de la Moselle, Isabelle Rauch (LREM), qui souhaite faire réécrire la Constitution en écriture inclusive. Elle souhaite ainsi rendre "visible les femmes" dans les textes de lois.

"Féminiser les terminologies dans la Constitution constituerait non seulement un acte fondateur, mais également une réelle avancée républicaine, qui «visibiliserait enfin les femmes dans le droit»", a souligné cette élue passée auparavant par le PS et l'UDI auprès du quotidien. Elle espère également que cela permettra de "lutter contre l'intériorisation de la domination masculine".

"Par exemple, lorsque la fonction de «président de la République» est employée, Isabelle Rauch propose d'ajouter «présidente de la République», note à titre d'exemple Le Figaro.

Lire aussi - Réforme de la Constitution: l'Assemblée débattra les 2e et 3e semaines de juillet

Le projet de révision de la Constitution, premier des trois textes de réforme des institutions, sera débattu dans l'hémicycle les deuxième et troisième semaines de juillet, avait précisé le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement Christophe Castaner. Il prévoit dans ses 18 articles de supprimer la Cour de justice de la République, réformer le Conseil supérieur de la magistrature et le Conseil économique, social et environnemental, permettre des différenciations territoriales plus poussées. Et, point le plus contesté, d'accélérer la procédure parlementaire d'adoption des textes au nom de "l'efficacité".

Les deux autres textes (ordinaire et organique), porteurs des mesures emblématiques comme la réduction du nombre de parlementaires, la limitation des mandats dans le temps et l'introduction d'une dose de proportionnelle aux législatives, seront examinés à la rentrée.

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Isabelle Rauch souhaite profiter de la révision constitutionnelle pour féminiser la Consitution.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-