Soupçons de financement libyen: de nouvelles accusations contre Nicolas Sarkozy

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Soupçons de financement libyen: de nouvelles accusations contre Nicolas Sarkozy

Publié le 22/03/2018 à 20:25 - Mise à jour le 23/03/2018 à 08:06
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue mercredi pu relâché. Il était entendu dans l'affaire du supposé financement libyen de sa campagne en 2007. Un nouveau témoignage confirme les accusations de Ziad Takieddine.

Un témoignage venu de Libye accable à nouveau Nicolas Sarkozy dans l'affaire des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007. L'Express a dévoilé ce jeudi 22 qu'un certain Abdallah Senoussi confirmait les accusations de Ziad Takieddine.

Ce dernier est un virulent accusateur de Nicolas Sarkozy, il soutient avoir "convoyé (…)plusieurs valises contenant des espèces pour un montant global de 5 millions d'euros" lors de trois voyages.

A voir aussi: Nicolas Sarkozy - un ancien président rattrapé par les affaires judiciaires

Sauf que ces voyages ont été, selon ses dires, faits à la demande d'Abdallah Senoussi qui n'est autre que le beau frère par alliance de Mouammar Kadhafi et l'un des responsables des renseignements libyens.

Ces valises auraient été remises Claude Guéant en novembre 2006 et en janvier 2007 en présence de Nicolas Sarkozy. C'est ce qu'a affirmé Ziad Takieddine en 2016 et ses propos ont été confirmés par Abdallah Senoussi par deux fois.

Une fois en 2012 devant la Cour pénale internationale puis "dans le secret de la maison d'arrêt d'Al-Habda" en Libye. Ces faits ce sont donc déroulés bien avant les accusations, identiques de Ziad Takieddine.

A lire aussi: Sarkozy mis en examen dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen

"La somme de 5 millions d'euros a été versée pour la campagne du président français Nicolas Sarkozy en 2006-2007. J'ai personnellement supervisé le transfert de cette somme via un intermédiaire français, en la personne du directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur. Sarkozy était alors ministre de l'Intérieur. Il y avait aussi un second intermédiaire, le nommé Takieddine, un Français d'origine libanaise installé en France. A ce propos, je dois préciser que Sarkozy m'a, en personne, demandé d'éviter que Saïf Kadhafi ou Béchir Saleh ne soient mis au courant. Et jusqu'à livraison de la somme, rien n'a filtré. Mais je confirme que cette somme a bien été réceptionnée par Sarkozy", a confirmé Abdallah Senoussi dans le cadre d'une commission rogatoire adressée à la justice libyenne par les juges français.

Ce serait d'ailleurs ce témoignage qui fonderait en partie la mise en examen de Nicolas Sarkozy mercredi 21.

L'ancien président de la République est en effet soupçonné de corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de fonds publics libyens. Il a en outre été placé sous contrôle judiciaire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Nicolas Sarkozy a été mis en examen dans l'affaire des soupçons de financement libyen de sa campagne en 2007.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-