Terrorisme: le gouvernement envisagerait d'armer les vigiles privés

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Terrorisme: le gouvernement envisagerait d'armer les vigiles privés

Publié le 05/03/2016 à 12:34 - Mise à jour à 12:42
©Pascal Guyot/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après les attentats de janvier et de novembre 2015, le ministère de l’Intérieur veut créer un statut d’agent de sécurité renforcée, afin de pouvoir armer certains vigiles pour effectuer certaines tâches prédéfinies.

Bientôt, les vigiles privés pourraient être armés dans les magasins, les stades et les salles de concert. Selon le journal Le Figaro, le Conseil national des activités privées de sécurité (Cnaps), un établissement public administratif qui dépend du ministère de l'Intérieur, envisage actuellement la possibilité d'armer certains agents de sécurité.

L’article L613-5 du Code de sécurité intérieure autorise déjà à armer des vigiles, mais dans les faits, les préfets n'acceptent presque jamais le port d'armes pour les sociétés de surveillance et de gardiennage. Toutefois, les attentats de janvier et novembre 2015 ont provoqué un changement de mentalité. Près de 150.000 personnes seraient concernées, avec une formation poussée dans le maniement des armes à feu. 

Contacté par le journal La Croix, Pierre-Antoine Mailfait, secrétaire général de l’Union des entreprises de Sécurité Privée (USP) s'est dit "favorable à cette évolution. Notre secteur compte 4.000 sociétés qui emploient au total 140.000 personnes chargées de la surveillance humaine. Et nous estimons que certains de ces agents doivent pouvoir participer à l’effort global de la nation pour assurer sa sécurité intérieure. Mais cela doit se faire de manière encadrée". Et d'ajouter:  "on s’oriente vers la protection de bâtiments, à l’intérieur. Nos agents ne sont en effet jamais présents sur la voie publique", estimant que "l’exercice du monopole de la violence dite +légitime+ doit rester un monopole d’État". 

Toujours selon Le Figaro, l’enjeu de l’armement des agents privés est également de décharger les policiers et les gendarmes des "tâches indues". Ces dernières comprennent le transfert de détenus, les gardes statiques ou la protection de personnalités. Les policiers demandent depuis plusieurs années de pouvoir être exemptés de ces obligations pour se concentrer sur leurs missions principales.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le ministère de l’Intérieur veut créer un statut d’agent de sécurité renforcée, afin de pouvoir armer certains vigiles pour effectuer certaines tâches prédéfinies.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-