Violences sexuelles: des arrêts de bus sur demande, c'est pour bientôt

Violences sexuelles: des arrêts de bus sur demande, c'est pour bientôt

Publié le 22/01/2018 à 10:51 - Mise à jour à 11:01
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Pour lutter contre les violences sexuelles, Valérie Pécresse souhaite tester un dispositif qui consiste à pouvoir faire arrêter un bus la nuit "entre deux stations". Et ce, afin d'éviter les agressions qui ont parfois lieu "sur le chemin du retour".

Elle veut prendre le problème à bras-le-corps. Pour lutter contre les violences sexuelles, Valérie Pécresse souhaite expérimenter un nouveau dispositif, déjà mis en place dans plusieurs villes de France. "Il y a quelque chose de très spécifique qui m'a été demandé par les femmes, et notamment dans les quartiers populaires d'Ile-de-France: la possibilité par expérimentation d'arrêter les bus à la demande, la nuit, entre deux stations", a-t-elle expliqué dimanche 21 au soir lors du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro.

L'objectif est de "raccourcir le parcours entre l'arrêt de bus et leur domicile" afin d'éviter les agressions qui ont parfois lieu "sur le chemin du retour". La présidente de la région Ile-de-France a expliqué que l'expérimentation sera lancée en février sur "une dizaine de lignes", précisant qu'elle souhaitait la généralisation du dispositif si le test s'avérait concluant et s'il ne se traduisait pas "par une gêne systématique du conducteur".

D'après les chiffres rapportés par le gouvernement (source), le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de viols et de tentatives de viol est estimé à 84.000 en moyenne. Dans 91% des cas, ces agressions ont été perpétrées par une personne connue de la victime. Dans 45% des cas, c’est le conjoint ou l’ex-conjoint qui est l’auteur des faits.

A lire aussi - Agressions sexuelles dans les transports: des dizaines de milliers de victimes par an

Ces derniers temps, les plaintes pour violences sexuelles ont fortement augmenté dans la foulée de la libération de la parole provoquée par l'affaire Weinstein, avec une hausse de 30% en novembre par rapport au même mois de l'année précédente. Pour rappel, Les violences sexuelles recouvrent les viols sur majeurs et mineurs ainsi que les faits de harcèlement sexuel et agression sexuelle sur majeurs et mineurs.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des arrêts de bus sur demande seront bientôt expérimentés en Ile-de-France.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-