Fifa: la polémique enfle à la veille de l'élection de son président

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Fifa: la polémique enfle à la veille de l'élection de son président

Publié le 28/05/2015 à 18:05 - Mise à jour à 18:13
©Ruben Sprich/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): DD.

-A +A

La Fifa connaît sans doute la pire crise de son histoire. Secouée par une histoire de corruption, elle doit pourtant élire son président vendredi 29 mai. Bien qu'épargné par l'action judiciaire en cours, Sepp Blatter qui se représente apparaît plus décrié que jamais.

Un lendemain difficile pour la FIFA. Vingt-quatre heures après l’arrestation à Zurich de sept responsables de l’organisation, la journée a été riche en événements. Et pas forcément pour le bien de la Fédération internationale sous le coup des critiques, et de son président Sepp Blatter. Ce dernier, bien que non concerné par cette affaire, voit peser sur une lui une forte pression alors que l’élection de demain qui devait lui amener facilement un cinquième mandat est maintenant loin d’être gagnée.

Gros temps fort de la journée: la conférence de presse tenue par Michel Platini. Le président de l'UEFA affirme avoir rencontré Sepp Blatter ce jeudi matin pour demander à "son ami" de démissionner à la veille du scrutin: "je lui ai dit qu'il devait avoir l’honnêteté de voir que ça n'allait pas bien et que je pensais que ça aurait été bien pour son image et la situation qu'il nous quitte". Une demande que le Suisse âgé de 79 ans et qui vise un cinquième mandat a refusé.

Sepp Blatter, de son côté, a également fait une déclaration devant des journalistes ce jeudi à Zurich, où il est apparu sombre : "il y aura d’autres mauvaises nouvelles (…) mais il est nécessaire de restaurer la confiance". Malgré le tumulte, il rejette en bloc sa responsabilité: "certains me jugent reponsable, mais je ne peux pas tout surveiller" a-t-il déclaré.

Toute la journée les appels se sont multipliés pour un report du scrutin prévu demain, dans le pire contexte possible. Selon la chaîne de télévision Sky, David Cameron le Premier ministre britannique a même appelé explicitement à la démission de Sepp Blatter.

Sauf coup de théâtre de dernier minute, le scrutin du vendredi 29 mai devrait être maintenu. Il opposera Sepp Blatter, le sortant, face au Jordanien Ali Bin al-Hussein. Michel Platini a annoncé lors de sa conférence de presse qu'"une très grande majorité des fédérations européennes va voter Ali". Mais l’Europe ne représentant que 25% environ des voix, et les autres fédérations étant plutôt proche du président sortant, Sepp Blatter reste le favori pour sa propre succession.

 

Auteur(s): DD.


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le président de l'UEFA a explicitement appelé Sepp Blatter à démissionner de son poste.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-