L’ONU dénonce le coût élevé de la surveillance et de l’espionnage public en ligne

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 30 septembre 2022 - 16:20
Image
Les images de vidéosurveillance sont effacées au bout de 30 jours, sauf enquête judiciaire.
Crédits
©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Le rapport incite à limiter la durée de conservation des données et à restreindre immédiatement l’utilisation des systèmes de reconnaissance biométrique dans les espaces publics.
©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Dans un rapport publié le 16 de septembre, l’ONU se penche sur la question de l’utilisation abusive d’outils de piratage intrusifs ("logiciels espions") par les autorités publiques. Les Nations-Unies soulignent aussi le rôle clé des méthodes de cryptage robustes dans la protection des droits de l’homme en ligne, et les impacts négatifs de la surveillance numérique généralisée des espaces publics, à la fois hors ligne et en ligne.  

Les smartphones et la surveillance de l’espace public mettent en danger la vie privée des personnes

Aujourd’hui, tous les smartphones sont utilisés par des entreprises de surveillance pour mettre en place des logiciels espions de type Pegasus. Le rapport de l’ONU décrit comment ces logiciels espions sont utilisés pour mettre en danger les systèmes démocratiques, en réprimant les opinions critiques. Les anciennes limites pratiques à la portée de la surveillance ont été balayées par « la collecte et l’analyse automatisées des données à grande échelle », ainsi que par les nouveaux systèmes d’identité numérisés et les vastes bases de données biométriques qui aggravent l’ampleur de ces mesures de surveillance. Le rapport incite à limiter la durée de conservation des données et à restreindre immédiatement l’utilisation des systèmes de reconnaissance biométrique dans les espaces publics.

Un manque d’information concernant les mécanismes de surveillance

L’ONU met en évidence le manque de sensibilisation de la population sur le fonctionnement de ces technologies. Entre autres mesures de protection, le rapport suggère aux gouvernements de prendre des mesures immédiates pour accroître efficacement la transparence de l'utilisation des technologies de surveillance, notamment en informant de manière appropriée le public, les personnes et communautés concernées, et en fournissant régulièrement des données pertinentes pour que le public puisse évaluer leur efficacité et leur impact sur les droits de l'homme.

À LIRE AUSSI

Image
Drone
Le Conseil constitutionnel autorise les forces de l'ordre à utiliser les drones pour la surveillance
Après deux années de protection légale contre la surveillance par drones, le Conseil constitutionnel a fini par valider un texte de loi qui autorise à recourir à ce ty...
26 janvier 2022 - 15:57
Politique
Image
Edward Snowden
Espionnage: Edward Snowden appelle à l'interdiction des logiciels de type Pegasus
Après les révélations de l’affaire d’espionnage Pegasus impliquant une dizaine de pays et des milliers de victimes, le célébre lanceur d’alerte Edward Snowden s’est ex...
26 juillet 2021 - 11:57
Société
Image
vidéo surveillance
Une IA retrouve des influenceurs posant pour instagram dans des images de vidéosurveillance
Le projet d’un artiste belge réussit la prouesse de retrouver des vidéos du moment précis où ont été prises des photos Instagram, grâce à une IA qui scanne les enregis...
22 septembre 2022 - 15:10
Culture

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.