La Corée du Nord échoue à tester un nouveau missile

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

La Corée du Nord échoue à tester un nouveau missile

Publié le 15/04/2016 à 12:36 - Mise à jour à 12:44
©KNS/KCNA/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon les autorités sud-coréennes et américaines, la Corée du Nord a tenté ce vendredi de lancer un nouveau missile balistique d'une portée de 4.000 kilomètres. Cet essais se serait cependant soldé par un échec.

La Corée du Nord continue ses tires d'intimidations, mais le dernier aurait échoué. Selon les autorités américaines et sud-coréennes, Pyongyang se serait à nouveau livrer ce vendredi 15 à un essai de missile balistique, sans succès. Cela alors que plusieurs tirs effectués par le régime de Kim Jong-un ont été détectés ces derniers mois, dans une logique de démonstration de force.

L'état major sud-coréen a annoncé que ses voisins avaient tenté un essai de missile "près de (leurs) côtes orientales" dans la matinée, ajoutant que l'opération "semble avoir échoué". Cette analyse a été confirmée par un responsable de la Défense américaine selon qui le Centre de commande stratégique américain a détecté le lancement et estime qu'il n'a pas réussi.

Cet échec est un revers pour Pyongyang qui tente régulièrement depuis le début de l'année de montrer sa force. Une opération de cette ampleur était attendue en ce jour anniversaire de la naissance du fondateur du régime nord-coréen Kim Il-Sung, grand-père de l'actuel dictateur.

Le régime a notamment procédé à plusieurs essais nucléaires ces dernier mois. Mais ses capacités à équiper un missile à moyenne ou longue portée d'une bombe atomique restent limitées.

Elles semblent cependant s'améliorer. En mars, deux missiles d'une portée estimée à 1.300 kilomètres ont été lancés depuis la Corée du Nord. Des armes en théorie capables de toucher le Japon. Selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, le missile tiré ce vendredi était de type Musudan et d'une portée de 4.000 kilomètres. Un tel engin pourrait donc toucher les bases américaines situées sur l'île de Guam, dans le Pacifique.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


PyongYang a procédé à plusieurs essais de missiles ces derniers mois.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-