La Pologne lutte contre la Big Tech en poussant à bloquer la censure des réseaux sociaux

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

La Pologne lutte contre la Big Tech en poussant à bloquer la censure des réseaux sociaux

Publié le 22/02/2021 à 11:29
Pexels
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Un article de FoxNews de Benjamin Hall paru le 18 février rapporte une prise de position très offensive de la Pologne vis-à-vis de la censure pratiquée par les réseaux sociaux.

Le vice-ministre polonais de la Justice, Sebastian Kaleta, a déclaré que le retrait de Trump de Twitter créait un dangereux précédent

 

Une proposition de loi première mondiale

Les entreprises de médias sociaux qui censurent les utilisateurs ou suppriment des publications pour des raisons idéologiques pourraient bientôt faire face à des amendes en Pologne  dans le cadre d'une première tentative mondiale de limiter le pouvoir des Big Tech par la législation.

 

L'architecte de la loi, le vice-ministre polonais de la Justice, Sebastian Kaleta, a déclaré à FoxNews que les entreprises de médias sociaux ciblaient depuis trop longtemps les conservateurs, le christianisme et les valeurs traditionnelles en les interdisant et en supprimant des postes et le gouvernement polonais dit « assez! ».

«Nous voyons que lorsque Big Tech décide de supprimer du contenu à des fins politiques, c'est principalement du contenu qui fait l'éloge des valeurs traditionnelles ou du conservatisme», a-t-il déclaré, «et il est supprimé dans le cadre de leur 'politique de discours de haine' quand il n'a pas le droit légal de le faire.»

 

Des amendes sans précèdent

En vertu de la nouvelle législation, toute plate-forme interdisant un utilisateur s'exposerait à des amendes de 13,5 millions de dollars, à moins que le contenu ne soit également illégal en vertu de la loi polonaise. Un comité d'arbitrage serait mis en place pour superviser les différends.

 

Les entreprises de technologie avaient atteint un point où elles décidaient de ce qui était légal et de ce qui ne l'était pas - mais ce n'était pas leur rôle, dit Kaleta.

« La liberté d'expression n'est pas quelque chose que les modérateurs anonymes travaillant pour des entreprises privées devraient décider », a-t-il déclaré. « Au lieu de cela, c'est pour l'organisme national; les fonctionnaires dûment élus et toutes les industries, voiture, téléphones, finances - n'étaient pas réglementés jusqu'à ce qu'ils deviennent trop grands - la même chose devrait se produire avec Big Tech. »

 

Il a ajouté que le retrait de l'ancien président américain Donald Trump des plateformes de médias sociaux n'était qu'un autre exemple de dépassement de la Big Tech et créait un dangereux précédent.

 

« C'est très dérangeant parce que si Big Tech se considère comme une organisation suffisamment habilitée pour interdire un président en exercice des États-Unis, cela envoie un message au monde - que nous pouvons interdire n'importe qui, quand nous le voulons », a-t-il ajouté.

 

Rappelant que la Pologne a passé 45 ans sous régime communiste, et Kaleta dit que l'expérience lui a appris la valeur de la liberté d'expression et que lorsque le pays voit ces nouvelles tendances inquiétantes vers la censure, le feu rouge s'allume.

 

Pendant ce temps, en Inde, les réseaux sociaux sont également freinés par le gouvernement, mais d'une manière très différente: Twitter a cédé aux demandes du Premier ministre Narendra Modi et supprimé 500 comptes qui critiquaient son leadership lors des récentes manifestations. Twitter a cédé après que ses employés en Inde ont été menacés d'arrestation.

 

En France la censure prend aussi place sur les réseaux sociaux avec de nombreux comptes suspendus temporairement ou définitivement sur Facebook, YouTube dès que les contenus ne respectent pas « les règles d’utilisation de la communauté » ou ne suivent pas les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé.  Cette censure est allée jusqu’à une proposition de décret limitant la liberté de parole de certains professeurs d’université ou de médecine.

L’avocat DiMeglio faisait un tour d’horizon des actions de censure prises par les réseaux sociaux dans une tribune et rappelait que :

« Nous voyons ainsi se dessiner un droit qui vient contrecarrer le pouvoir des plateformes. Mais ce droit avance lentement, laborieusement, et en ordre dispersé face à l’assaillant. Notre système judiciaire manque en outre de moyens. Pour relever le défi face aux GAFA, il nous faudra par conséquent davantage investir dans notre justice, simplifier nos règles et procédures, et surtout innover. »

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La Pologne lutte contre la Big Tech en poussant à bloquer la censure des médias sociaux

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-