Twitter ferme plus de 70.000 comptes, une purge dangereuse pour les partisans de Donald Trump

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 13 janvier 2021 - 09:51
Image
Donald Trump sur Twitter
Crédits
Olivier DOULIERY / AFP
Twitter a banni Donald Trump et plus de 70.000 comptes en quelques jours
Olivier DOULIERY / AFP

Plus de 70.000 comptes ont été supprimés sur Twitter a annoncé le célèbre site de microblogging, et cette purge serait à l’origine, selon le président américain, d’une colère qui monte dans tout le pays.

L’envahissement du Capitole il y a tout juste une semaine a sonné une réaction d’ampleur des …. Réseaux sociaux. Quelques heures après les violences commises à Washington, Twitter annonçait le blocage définitif du compte du président américain, Donald Trump. Dans le même temps, Twitter expliquait vouloir lutter contre les appels à la haine et à la violence. Le mouvement QAnon était clairement visé par le réseau social, et bien d’autres, Facebook en tête, lui ont emboité le pas.

Une censure déguisée ou un réveil tardif ?

Vendredi 8 janvier, le célèbre site de microblogging expliquait ainsi :

« Des plans pour de futures manifestations armées prolifèrent sur Twitter et ailleurs, y compris pour une deuxième attaque du Capitole le 17 janvier 2021 »

Quelques jours après, Twitter annonçait publiquement avoir clôturé plus de 70.000 comptes. C’est donc une véritable purge des comptes liés à la mouvance QAnon qui a déferlé sur Twitter. Pour l’entreprise, l’objet était d’intérêt public. Pour d’autres, c’est une véritable censure, décidée par une entreprise privée pour orienter les débats publics et ceci est intolérable. D’autant plus, que le site Parler.com créé pour pallier à cette censure de Twitter a été depuis banni de la Toile.

Pour le président américain, cette démarche participe de ce qu’il dénomme une véritable « chasse aux sorcières », à laquelle vient s’ajouter la démarche « totalement ridicule » d’Impeachment.  Et le comportement des réseaux sociaux attise, selon Donald Trump, la colère du peuple américain, une colère déjà identifiée par le FBI qui a émis une mise en garde quant à l’organisation de manifestations violentes d’ici l’investiture de Joe Biden.

À LIRE AUSSI

Image
Kim Jong Un, le président Nord Coréen
La Corée du Nord désigne son « principal ennemi » : les Etats-Unis d’Amérique
La Corée du Nord organise actuellement le 8ème congrès du Parti du Travail. C’est l’occasion pour les dirigeants du pays d’afficher une attitude hostile vis-à-vis de l...
12 janvier 2021 - 08:38
Politique
Image
trump twitter
L'interdiction de Tweeter de Trump est « problématique » en raison du « droit fondamental » à la liberté d'opinion dit Angela Merkel
Twitter a interdit définitivement le compte de Trump au 88 millions de followers. Une décision lourde de conséquence pour la liberté d’expression mais aussi financièr...
11 janvier 2021 - 18:22
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.