Twitter ferme plus de 70.000 comptes, une purge dangereuse pour les partisans de Donald Trump

Twitter ferme plus de 70.000 comptes, une purge dangereuse pour les partisans de Donald Trump

Publié le 13/01/2021 à 08:51
Olivier DOULIERY / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Plus de 70.000 comptes ont été supprimés sur Twitter a annoncé le célèbre site de microblogging, et cette purge serait à l’origine, selon le président américain, d’une colère qui monte dans tout le pays.

L’envahissement du Capitole il y a tout juste une semaine a sonné une réaction d’ampleur des …. Réseaux sociaux. Quelques heures après les violences commises à Washington, Twitter annonçait le blocage définitif du compte du président américain, Donald Trump. Dans le même temps, Twitter expliquait vouloir lutter contre les appels à la haine et à la violence. Le mouvement QAnon était clairement visé par le réseau social, et bien d’autres, Facebook en tête, lui ont emboité le pas.

Une censure déguisée ou un réveil tardif ?

Vendredi 8 janvier, le célèbre site de microblogging expliquait ainsi :

« Des plans pour de futures manifestations armées prolifèrent sur Twitter et ailleurs, y compris pour une deuxième attaque du Capitole le 17 janvier 2021 »

Quelques jours après, Twitter annonçait publiquement avoir clôturé plus de 70.000 comptes. C’est donc une véritable purge des comptes liés à la mouvance QAnon qui a déferlé sur Twitter. Pour l’entreprise, l’objet était d’intérêt public. Pour d’autres, c’est une véritable censure, décidée par une entreprise privée pour orienter les débats publics et ceci est intolérable. D’autant plus, que le site Parler.com créé pour pallier à cette censure de Twitter a été depuis banni de la Toile.

Pour le président américain, cette démarche participe de ce qu’il dénomme une véritable « chasse aux sorcières », à laquelle vient s’ajouter la démarche « totalement ridicule » d’Impeachment.  Et le comportement des réseaux sociaux attise, selon Donald Trump, la colère du peuple américain, une colère déjà identifiée par le FBI qui a émis une mise en garde quant à l’organisation de manifestations violentes d’ici l’investiture de Joe Biden.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Twitter a banni Donald Trump et plus de 70.000 comptes en quelques jours

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-