Et si l’économie collaborative profitait de cet après Covid-19 pour se réinventer ?

Et si l’économie collaborative profitait de cet après Covid-19 pour se réinventer ?

Publié le 09/06/2020 à 06:30 - Mise à jour à 15:00
Lionel BONAVENTURE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

2020 aurait dû être la consécration de l’ubérisation de la société, avec l’introduction en bourse de la start-up créée il y a 12 ans. Mais la crise du Covid-19 a marqué un arrêt brutal de cette économie du partage, cette économie collaborative.

 

Née avec la crise financière de 2008, l’économie collaborative ambitionnait, à l’origine, de répondre à une double attente des consommateurs du monde entier :

  • La recherche de prix bas avec la garantie de réaliser de substantielles économies sur tous les services du quotidien (location de logements, de voitures, déplacements, …)
  • Redonner du sens à une consommation devenue pour beaucoup trop frénétique

 

En mutualisant les biens et les services, Airbnb, Uber, Deliveroo, Blablacar et tous les autres ont fait émerger en une décennie une nouvelle forme de consommation et généré une nouvelle économie, qualifiée de collaborative.

 

Une mutualisation mise à mal par le coronavirus mais un avenir prometteur ?

L’arrêt a été brutal avec des baisses d’activité de l’ordre de 90 % pour Uber, 80 % pour Airbnb. Et depuis que le déconfinement s’amorce, ces acteurs de l’économie moderne ont dû se réinventer pour pouvoir se relancer. En effet, comment rassurer les consommateurs alors que les acteurs historiques des différents marchés visés ont mis en place des protocoles sanitaires drastiques, destinés à attirer les clients. Les compagnies hôtelières répondent ainsi au besoin d’hygiène des citoyens, alors qu’Airbnb peine à imposer à ses loueurs un tel protocole.

Et pourtant, la crise du Covid-19 pourrait à terme être bénéfique à cette économie du partage. Les effets de la crise économique vont se faire sentir, et l’argument du prix bas redeviendra vite central dans une économie, basée sur une croissance continue.

D’autre part, cette pandémie a fait ressurgir des débats récurrents de la société moderne, et la question de la décroissance n’a jamais été autant débattue que depuis ces dernières semaines. Autant dire, que redonner du sens à ses choix sera une priorité cruciale dans les semaines et les mois à venir.

Et parce que ces acteurs de l’économie collaborative ont des coûts bien plus faibles que les acteurs traditionnels (ces entreprises nouvelle génération ne possèdent pas leur propre outil de production), ils offrent plus de souplesse et de flexibilité pour pouvoir se réinventer. Cela tombe même plutôt bien puisque les derniers mois avant cette crise sanitaire étaient marqués par des critiques de plus en plus virulentes contre les méfaits de l’ubérisation de la société.

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les rêves en grand pour l'économie du partage après un coup d'arrêt brutal !

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-