Jeux Olympiques de Paris en 2024 : une réorganisation pour s’adapter à la crise sanitaire

Jeux Olympiques de Paris en 2024 : une réorganisation pour s’adapter à la crise sanitaire

Publié le 01/10/2020 à 08:30
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

La Covid-19 a imposé aux organisateurs des Jeux Olympiques de Paris 2024 de revoir leur copie, sous peine de voir le budget exploser. Des décisions ont été annoncées ce30 septembre avant leur validation définitive avant la fin de l’année.

L’organisation des Jeux Olympiques à Paris 2024 est une victime collatérale de la crise sanitaire du coronavirus.  Cette dernière engendre en effet des surcoûts imprévisibles, alors que la maitrise d’un budget « raisonnable » était un des piliers de la candidature de la capitale Française. C’est ce qu’expliquait, en 2018, le président du Comité des jeux Olympiques et Paralympiques 2024 de Paris (COJO), Tony Estanguet :

« On a limité les risques de sorties du budget, il est aujourd’hui complètement maitrisé »

A la recherche de 400 millions d’économie

Ce mercredi 30 septembre, le Conseil d’administration du COJO a cependant dévoilé son plan d’action pour trouver les 350 à 400 millions d’euros d’économies pour respecter le budget initial à 3.8 milliards d’euros.

La piste principale pour dégager de nouvelles marges de manœuvre consistera donc à se dispenser des structures temporaires initialement prévues, comme par exemple en transférant les épreuves de natation de la Seine-Saint-Denis à Paris La Défense Aréna. La suppression d’un des 8 stades de foot, le redimensionnement du site de la Concorde (initialement prévu pour accueillir 35.000 visiteurs), …, les annonces se sont multipliées, avec la volonté affichée de conserver la place centrale de cette organisation olympique au département de Seine-Saint-Denis.

Une réorganisation à faire valider par tous les acteurs

En revanche, l’idée d’un redimensionnement du « village média », qui devrait ensuite être à l’origine d’un nouveau quartier de 4.000 habitants, a été abandonné devant les multiples contestations des élus de Seine Saint Denis.

C’est donc principalement une réorganisation de la répartition des épreuves qui a été décidée hier, même si ces orientations devront être validées par le Comité International Olympique (CIO) pour une officialisation définitive le 17 décembre prochain.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les JO PARIS 2024 contraints de trouver 400 millions d'économies

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-