Le compteur Linky visé par une action collective en justice

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le compteur Linky visé par une action collective en justice

Publié le 27/02/2020 à 08:13
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A
82 % des signataires de la Pétition action collective (PAC) se déclarent prêts à aller en justice pour s'opposer à l'installation forcée des compteur électriques Linky. Ce sera fait en mai. 
 
Lancée par des avocats, cette PAC a pour l’heure recueilli sur le site Mysmartcab plus de 13500 signatures, avec des reproches clairs envers le gestionnaire du réseau électrique: «Enedis profite de son monopole sur un service public pour nous transformer en chair à data (…) et nous exposer, en notre propre demeure, à des rayonnements, objet d’incertitudes sanitaires». 
 
 
Refus de Linky et dépollution
 
Réclamant à Enedis à la fois de respecter le refus individuel du compteur Linky et de «délivrer une électricité dépolluée des nouveaux courants porteurs en ligne (CPL) ajoutés par Linky», les avocats en charge de cette action ont transmis la pétition à la filiale d’EDF, mais estiment ne pas avoir reçu de réponse satisfaisante. 
 
Une souscription, puis la saisie du tribunal
 
Les avocats en charge du dossier ont ainsi lancé une souscription le 24 février, qui sera close le 31 mars. Les particuliers qui se joignent à l’action collective destinée à «rééquilibrer le rapport de force entre des citoyens lésés et un adversaire de taille» sont ainsi invités à débourser 8,20€ par mois pendant deux ans. 
 
Devenus requérants, ils seront regroupés pour assigner Enedis en mai devant les tribunaux de Nanterre, Bordeaux et Toulouse. Outre l’interdiction d’installation – voire le retrait – et l’obligation de dépollution, l’action collective vise à obtenir une indemnisation de 5000€ par demandeur, résultant, notamment, «des pratiques commerciales déloyales de la SA Enedis». 
 
 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les signataires reprochent à Enedis de vouloir devenir un opérateur big data via Linky

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-